Attraction - Love of Hp
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alex O'Connell
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 166
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Alexander O'Connell
Age: 17 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Jeu 9 Juil - 7:21

Comme je l'avais prévu, le commentaire d'Adams sur la vieille harpie qui nous servait de serveuse était loin d'être gentil et respecteux, mais ça ne me choquait nullement venant d'une personne telle que lui. Et puis, il faisait parti de la maison Serpentard, raison de plus pour ne pas être étonné de son commentaire.

En tout cas, cela fit bien rire Jaymie qui était certes à Serdaigle, mais qui, je pense, méritait bien une place à Serpentard. D'ailleurs, je me demandais si le Choixpeau ne s'était pas trompé lors de la cérémonie de Répartition d'il y a six ans...

Le rire de Jaymie s'étrangla dans sa gorge lorsque la serveuse revint avec nos plats et nous les déposa avant de repartir servir d'autres clients. Je piquais ma fourchette dans mon saumon, puis la portais à ma bouche pour en savourer le goût. Au moins la nourriture était bonne, c'était déjà ça...

- Ah Jaymie et moi c’est une grande histoire… répondis Adams à ma question. Disons que je ne suis pas ce qu’on pourrait appeler un élève très assidu ou très respectueux du règlement.

J'avais remarqué... Sortir la nuit de son dortoir seulement vêtu d'un boxer noir, c'était ne pas respecter le règlement de Poudlard. Quoi ? Il n'y avait pas de règles interdisant de sortir dans les couloirs à demi-nu ?

- Quel bel euphémisme… Je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui se fiche autant de son avenir…

Le commentaire de Jaymie trahissait un peu son exaspération et pour le coup, je pouvais le comprendre. Il était préfet et le fait de voir des gamins tels que Adams traîner dans les couloirs alors qu'ils devraient normalement être en cours, et avoir beau le leur dire des centaines de fois, mais recommençaient à chaque fois, ça devait vraiment être énervant. Mais bon, d'un côté, s'il avait envie de gâcher son avenir, c'était son problème... Jaymie ne pouvait rien faire pour ça.

- Alors monsieur le Préfet s’est occupé de me remettre dans le droit chemin, poursuivit-il. Ou de m’envoyer tout simplement chez Dumby quand il en avait trop marre. C’est d’ailleurs très amusant de faire tourner Jaymie en bourrique.

- Hey ! protesta celui-ci. T’es vraiment pas croyable… J’étais sûr que tu le faisais exprès.

J'eus un petit rire devant la moue boudeuse de Jaymie. Il avait un peu l'air d'un gosse comme ça, mais je trouvais que ça le rendait adorable. Ca changeait du gars narcissique qui croit que le monde tourne toujours autour de lui.

- Et vous deux, vous vous connaissez d'où ?

J'avais mis une grosse bouchée de saumon et de nouilles dans ma bouche, ce qui m'empêcha de répondre à la question, mais Jaymie s'empressa de la faire, ce qui était peut-être mieux car sans ça, j'aurais sûrement fait une grosse bêtise...

- On s’est rencontré un soir devant les cuisines et il a accepté de me rendre un certain service… C’est pour ça que je lui suis en quelque sorte redevable et que je l’ai invité à dîner.

Je captais le regard de Jaymie et comprenais qu'il valait mieux passer sous silence certains détails. Voilà donc, la grosse bêtise que j'aurais fait si j'avais parlé le premier. J'aurais naïvement avoué que j'étais le maître nageur de Jaymie et celui-ci m'en aurait sûrement voulu d'avoir exposé quelque chose de lui dont il n'était sûrement pas fier. Et puis, même s'il connaissait bien Adams, je me méfiais des Serpentards car on ne savait jamais de quel côté ils étaient, même s'ils se montraient sympathique avec vous...

Je mis une autre bouchée de saumon dans ma bouche, ne sachant pas quoi dire. Le silence s'installa un moment. Un silence gênant pour moi qui me retrouvait tout de même avec les deux mecs qui avaient tenté de me draguer cette semaine (dire que je viens seulement de m'en apercevoir... O.O).

[Allez Mymy, trouve un sujet de conversation XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Adams
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Matthew Zacchary Adams
Age: 15 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Jeu 9 Juil - 8:12

[ T.T J'suis hypra nulle pour ça !! Mais tu l'as bien cherché Zouz'.. J'ai fait mieux que ça ! Hahah ! D'ailleurs, je te tends une perche pour que M sache le nom de famille d'A. Alors prends là -__-" ]

Je haussai les épaules à la remarque de Jaymie sur mon avenir. Je n’avais rien à répondre à ça, enfin je ne tenais pas tellement à lui répondre quelque chose. Parce que c’était personnel, sans doute. Mais il était vrai que je me fichais un peu de mon avenir, de ce que serait demain, après demain, dans dix ans. Je n’y pensais pas, ou plutôt je préférais ne pas y penser. Pour moi, ça ne me servirait à rien. Je n’étais sûr de rien alors à quoi bon faire des projets si l’on n’est même pas sûr de les voir se réaliser ? Je vivais au jour le jour, sans regret, sans réfléchir à ce que je ferai demain? De toute façon, la vie était trop courte pour que je la planifie autant. Ma mère avait fait de grandes études, résultat elle avait fini femme au foyer, à passer son temps à s’occuper d’un mari qui se révéla infidèle et salaud comme ce n’était plus permis. Au final, elle avait crevé la bouche ouverte comme une chienne. Alors à quoi bon ? Je ne me préoccupais pas de demain, pas avant que demain n’arrive en tout cas. Je n’étais même pas certain de vivre jusque là, la vie ne tenait qu’à un fil. Alors, je ne me posais pas de questions superflues ; c’était plus simple comme ça. C’était plus simple pour moi.

Hey ! T’es vraiment pas croyable… protesta le préfet quand j’avouai que c’était un vrai plaisir pour moi que de l’embêter.

Je souris franchement. Jaymie était tout de même naïf quand il le voulait. Il ne marchait pas, il courrait. Ce qui n’en était que plus amusant encore, parce que c’était un passe temps très distrayant. Ce qui me faisait bizarre c’était qu’avec lui, je restais pourtant correct. Alors qu’avec les autres préfets, surtout celui des Rouges et Or, je pouvais me montrer vraiment intenable ; avec Jaymie, j’avais toujours été plus soft. Je n’allais jamais aussi loin qu’avec les autres. Peut être parce que dans le fond, je le respectais et que, même s’il me prenait - lui aussi - sans doute pour un gamin, il avait au moins un peu de respect pour moi. Enfin, c’était ce que j’espérais. La différence était que les autres préfets n’hésitaient pas à se montrer beaucoup plus intransigeants, ce qui avait le don de me révolter un peu plus encore, mais Jaymie faisait simplement comme il pensait que c’était mieux. Pour moi. En quelque sorte. C’était difficile à expliquer. Je lui étais juste reconnaissant de me témoigner autre chose que du dégoût ou de la pitié.

Parce qu’il n’a jamais profité de son statut pour me rabaisser comme d’autres s’y amusent. Bien que je leur ai déjà bien fait comprendre que je n’étais pas très impressionnable…

J’étais sûr que tu le faisais exprès, bougonna-t-il comme un enfant de cinq ans.

Bah bien sûr que je le fais exprès, répliquai-je directement comme si c’était une évidence. Tu sais bien que j’adore t’embêter monsieur Préfet-Parfait, ajoutai-je dans un sourire plein de fausse candeur.

Ce qui me sembla étrange à voir fut que le préfet tiqua à ma question sur leur rencontre à tous les deux. Avais-je posé une question bizarre ? Ou bien était-ce la réponse qui pouvait s’avérer… gênante ? Je fronçai les sourcils, surpris.

On s’est rencontré un soir devant les cuisines et il a accepté de me rendre un certain service… répondit Jaymie, alors que j’aperçus Alex la bouche pleine qui lui jetait un coup d’œil.

Et moi je me crispai à l’entente du mot « cuisine ». Ça me rappelait un certain souvenir. C’était une habitude à Lui de se rendre en cuisines pendant la nuit ou quoi ? Ou alors ils se seraient… rencontrés le même soir que notre rencontre ? Aussi bizarre que cela puisse paraître, cette vison des choses me déplut fortement. Et puis, c’était quoi ce « certain service » qu’Il lui avait rendu, hein ?

C’est pour ça que je lui suis en quelque sorte redevable et que je l’ai invité à dîner, finit le préfet alors que je l’écoutais presque à peine.

Je ne savais pas si j’étais réellement en droit de demander des explications sur quelques points à éclaircir, aussi je lançai un regard à Jaymie puis à Alex, avant de revenir à Jaymie. Je décidai que non, ça n’en valait peut être pas la peine. Et puis ils refuseraient sans doute de répondre à une question pareille. Si ces messieurs avaient leurs petites cachotteries entre eux, grand bien leur fasse. Peu m’importait.

Ok, acquiesçai-je mollement.

À vrai dire, ils ne m’avaient rien appris de grandiose et je n’allais pas insister, au risque de passer pour trop curieux. Toutes à mes réflexions, piochant dans mon plat qui se vidait peu à peu - bon sang, la cuisine est très bonne ici ! - je ne me rendis pas tout de suite compte qu’un petit silence s’était installé. Je ne le notai qu’en voyant la mine gênée d’Alex en face et celle de Jaymie qui semblait attendre qu’on se décide à parler. Le visage baissé vers mon assiette, je souris. Monsieur Nutella était gêné. Et si on lui donnait une nouvelle raison d’être encore plus gêné ? Le plus discrètement possible, j’ôtais lentement ma chaussure droite avant d’aller laisser errer mon pied tout contre la jambe de mon voisin d’en face.

Alors… Alex… Tu as trouvé tout ce que tu voulais tout à l’heure ? demandai-je, souriant de toutes mes dents, tandis que je faisais lentement mais sûrement remonter mon pied le long de son mollet jusqu‘à sa cuisse.

Heureusement que la table n’était pas plus large que ça, sinon j’aurais été emmerdé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaymie Stevens
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 186
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Jaymie Stevens
Age: 16 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Jeu 9 Juil - 9:34

- Bah bien sûr que je le fais exprès, répondit le serpentard à mes protestations. Tu sais bien que j’adore t’embêter monsieur Préfet-Parfait

Tss. Je ne supportais vraiment pas ce surnom. Je n’étais Préfet que pour le prestige, ce n’était pas comme si j’aimais particulièrement Poudlard ou les règlements de l’école… Mais allez expliquer ça à Matthew Adams…
Au moins il ne se montrait pas totalement insupportable, c’était déjà ça…
Il enchaîna sur ma rencontre avec Alex et à ma réponse il se contenta d’acquiescer mollement, ce qui était tant mieux. Pas que ce soit un secret d’Etat mais bon, voilà quoi.
Le silence se fit, chacun continuant à manger – il fallait bien qu’on finisse un jour. Je remarquais qu’Alex à côté de moi n’avait pas l’air très à l’aise. Matthew lui avait l’air de l’être un peu trop.
Je me demandai s’il fallait que j’insiste maintenant pour savoir les conditions de leur rencontre à eux… Je n’en eus pas l’opportunité étant donné que la voix du serpentard s’éleva à ce moment pour troubler la quiétude qui s’était installée.


- Alors… Alex… Tu as trouvé tout ce que tu voulais tout à l’heure ?

Vu le caractère de Matthew, une question aussi banale était presque surprenante. Mais peut-être que finalement il avait décidé de se montrer poli avec mon maître nageur personnel?

Je m’attaquai à mes légumes, déplorant mon occasion perdue d’en demander plus et attendit moi aussi la réponse d’Alex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex O'Connell
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 166
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Alexander O'Connell
Age: 17 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Jeu 9 Juil - 10:21

Alors que je concentrais mon attention sur mon assiette en attendant que quelqu'un prenne enfin la parole, quelque chose entra soudain en contact avec ma jambe, ce qui me fit sursauter, et me la caressait lentement. Je relevais brusquement la tête vers la seule personne qui pouvait être responsable de ça : Adams... Encore lui... Moi qui pensais qu'il en avait fini avec moi, je me trompais lourdement...

Je repoussais violemment son pied et me tournais vers Jaymie, un sourire d'un mètre de long collé au visage pour le rassurer et faire comme si tout allait bien. Je baissais ensuite la tête vers mon assiette, tentant de continuer de manger le plus naturelement du monde, même si je devais à présent être aussi rouge que la couleur de ma maison...

- Alors… Alex… Tu as trouvé tout ce que tu voulais tout à l’heure ?

Je grimaçais légèrement à la mention de mon prénom. J'aimais beaucoup qu'on m'appelle Alex, bien sûr (c'était mieux que Alexander), mais je n'aimais pas qu'un type que je ne connaissais pas vraiment, mais surtout que je n'appréciais pas, m'appelle par mon prénom. C'était quelque chose de trop intime pour que je laisse mes "ennemis" m'appeler comme ça.

En tout cas, il avait recommencé son manège avec le pied, remontant à présent jusqu'à ma cuisse. Mes joues étaient en feu et même si j'essayais de le cacher par tous les moyens, j'étais sûr que cet enfoiré l'avait remarqué. Je fus un instant destabilisé par les frissons qui remontaient le long de mon corps et une colère sans nom gronda en moi à cause de ses sensations que je ne devrais pas ressentir.

Je repris le contrôle de mon corps et de mon esprit après un petit moment et je lui mis un gros coup de pied en plein tibia, espèrant que la douleur l'empêcherait de continuer son manège.

- Oui, j'ai tout trouvé, dis-je en lui souriant faussement, heureux d'avoir pu lui faire mal. Par contre, pour toi, ça sera O'Connell, pas Alex...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Adams
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Matthew Zacchary Adams
Age: 15 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Jeu 9 Juil - 10:52

Comme Alex s’était dégagé d’un petit mouvement, je fus obligé de recommencer mon petit manège, allant à chaque fois un peu plus haut. La simple vue de ses joues rougies - soit de honte soit d’excitation - me satisfit au-delà des mots et je n’en souris que plus grandement. Il tourna la tête vers Jaymie, comme pour le rassurer que tout allait bien et que rien ne se passait puis baissa la tête dans son assiette. Et je recommençai à nouveau, plus lentement, plus sensuellement. Je remontai le long de son mollet, suivant la courbe à travers le pantalon qu’il portait, puis atteignis la cuisse que je sentis ferme sous mes orteils. Mais sans que je ne m’y attende vraiment, il réussit à se dégager avant de me flanquer un coup de pied en plein tibia. J’étouffai un juron sous la douleur, espérant avoir été le plus discret possible. Ça faisait mal, vraiment mal.

Oui, j'ai tout trouvé, répliqua-t-il dans un grand sourire satisfait. Par contre, pour toi, ça sera O'Connell, pas Alex…

Je perdis instantanément le mien de sourire, refroidi, avant de me reprendre bien vite. Je lui rendis son sourire, un brin plus suffisant que le sien et hochai de la tête.

Comme tu voudras… Alex… Oh, pardon, O’Connell, me repris-je d’un air faussement désolé.

Et je recommençai à nouveau, laissant mon pied directement se placer entre ses cuisses. Je fis exprès d’aller le plus lentement possible, conscient que tout ceci pouvait se retourner contre moi à n’importe quel moment. Mais j’aimais vivre dangereusement et voir O’Connell aussi rouge qu’une pivoine en valait vraiment la peine.

Oh, Jaymie, fis-je en me tournant vers le préfet sans cesser de faire mouvoir mon pied contre mon voisin de table. J’aimerais que tu n’ébruites pas trop ma présence à Pré au Lard aujourd’hui. Techniquement, j’étais consigné, expliquai-je dans une moue contrite ; mais j’avais quelque chose de vraiment important à faire et ça ne pouvait pas attendre.

Sans quitter le préfet des yeux, j’aguichai son pote de mon pied.

Merlin, y’a des jours où je suis intenable.

Intérieurement, j’exultais. J’arrivais à déstabiliser le Gryffondor tout en tenant conversation avec le préfet. Mais la situation était bien loi de me laisser de marbre et le souvenir de Son petit jeu avec le Nutella et la petite cuillère qui s’inscrivait sur ma rétine comme en image de fond ne m’aidait pas à garder la tête froide, si bien que mes joues prenait une teinte rosée qui n’aurait certainement pas dû être là.

Pense à la serveuse, pense à la serveuse, pense à la serveuse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaymie Stevens
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 186
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Jaymie Stevens
Age: 16 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Jeu 9 Juil - 12:00

Je haussai un sourcil en constatant qu’Alex rougissait…une réaction qui paraissait quand même démesurée par rapport à la question…A moins qu’il ait secrètement fait une virée dans un magasin de sex toys et qu’il soit entrain d’y penser, là… Quand mon regard passa à Matthew, je remarquais qu’il avait décidément l’air trop ravi… Il grimaça soudainement.

- Oui, j'ai tout trouvé, répliqua le gryffondor qui semblait reprendre ses moyens. Par contre, pour toi, ça sera O'Connell, pas Alex…

- Comme tu voudras… Alex… Oh, pardon, O’Connell, se reprit le serpentard.

Je sentais que quelque chose n’allait pas, que cette tension n’était pas vraiment normale pour une conversation autour de fournitures scolaires...

- Oh, Jaymie, commença Matthew en me regardant. J’aimerais que tu n’ébruites pas trop ma présence à Pré au Lard aujourd’hui. Techniquement, j’étais consigné, mais j’avais quelque chose de vraiment important à faire et ça ne pouvait pas attendre.

Est-ce que je rêvais ou le serpentard me parlait-il bel et bien en rougissant avec un air légèrement lubrique? Et Alex qui commençait à gigoter, mal à l’aise sur sa chaise…
Est-ce qu’ils me croyaient assez débile pour ne pas remarquer qu’il se passait quelque chose ?
Je posais mes couverts, reculais un peu ma chaise et soulevais brusquement un pan de la nappe pour voir ce qui se passait sous la table...


- Putain c’est quoi ce plan ? prononçais-je lentement en laissant retomber le pan de nappe, assimilant le choc de ce que je venais de voir, à savoir le pied de Matthew s’affairant sur une bosse suspecte au niveau de l’entrejambe d’Alex.

Je croyais qu’ils ne se supportaient pas ou je ne sais quoi ? Dans ce cas c’était quoi ça ? Ils étaient une sorte de couple sado-masochiste ? Je me sentais étrangement déçut quand je levais les yeux sur Alex.


- Là ça devient vraiment trop bizarre pour moi, soupirais-je en entamant un geste pour me lever. Fallait le dire si vous préfériez rester seul pour vos jeux pervers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex O'Connell
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 166
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Alexander O'Connell
Age: 17 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Jeu 9 Juil - 15:37

Je fus heureux de m'apercevoir que mon coup de pied l'avait quelque peu refroidi. J'espèrais que ça lui avait remis ses idées de sale gamin pervers en place et qu'il arrêterait son petit manège après ça. Mais il releva les yeux vers moi, avec ce sourire satisfait aux lèvres que je détestais tant depuis tout à l'heure...

- Comme tu voudras… Alex… Oh, pardon, O’Connell

Mais c'est qu'il se foutait vraiment de ma gueule, celui-là ! Et puis, le revoilà repati avec son pied en plus ! Et là, il ne prenait même pas la peine de le remonter le long de ma jambe, il passait directement au centre de toutes mes... tensions... Mes joues reprirent une teinte rouge Gryffondor et elles étaient tellement brûlantes que j'étais sûr qu'on aurait pu y faire cuire des oeufs dessus. Par contre, lui, faisait comme si de rien était et avait l'air totalement à l'aise, tapant la discute avec Jaymie qui commençait sérieusement à se poser des questions.

- Oh, Jaymie. J’aimerais que tu n’ébruites pas trop ma présence à Pré au Lard aujourd’hui. Techniquement, j’étais consigné, mais j’avais quelque chose de vraiment important à faire et ça ne pouvait pas attendre.

Je n'écoutais pas ce qu'il disait, préférant me concentrer sur un problème beaucoup plus important et épineux pour moi à cet instant. Je ne voulais pas que cet enfoiré sente mon excitation, et je ne voulais d'ailleurs par être excité, car qui viendrait me soulager après, hein ? Mais c'était dur... Très dur... Et ça durcissait de plus en plus. J'avais beau me tortiller sur place, tentant par tous les moyens de trouver une position convenable qui ne paraîtrait pas trop suspecte aux yeux de Jaymie pour que le pied d'Adams n'entre pas en contact avec mes parties intimes, mais aucunes positions ne faisaient l'affaire. Et son pied continuait inlassablement de frotter contre mes bijoux de famille...

N'en pouvant définitivement plus de lui, tant à cause de l'excitation que de la colère qu'il me procurait, j'ouvris la bouche dans l'intention de lui exposer une bonne fois pour toute ma façon de penser. Mais Jaymie, qui avait eu le temps de deviner ce qui se tramait entre nous, posa soudain ses couverts sur la table, avant de se reculer et de soulever la nappe, seule objet qui cachait la scène indécente qui se déroulait dessous.

- Putain c’est quoi ce plan ?

Jaymie remit le pan de nappe à sa place, avant de se lever. Il me jeta un regard et je crus voir quelque chose ressemblant à de la déception dans ses grands yeux bleus. Je regardais Jaymie d'un air effaré, alors que ce n'était même pas de ma faute tout ça ! Après tout, c'est Adams qui était la cause de tout ça, mais Jaymie me regardait comme si j'étais responsable de cette situation plus que gênante et ça me donnait l'impression d'être un vieux pervers qui aime se faire tripoter par les petits jeunes dans les lieux publics...

- Là ça devient vraiment trop bizarre pour moi. Fallait le dire si vous préfériez rester seul pour vos jeux pervers.

Sa phrase eut le don de me faire débander de suite (ce qui était d'ailleurs très bien, car je me voyais mal revenir à Poudlard en cachant tant bien que mal la bosse que formait mon pantalon...). Je me levais alors à la suite de Jaymie, me mettant face à lui pour essayer de lui expliquer ce qui nous avait mené à cette situation incongrue... Si j'en avais une idée moi-même, cela aurait été peut-être plus facile...

- Ecoute Jay, ce n'est pas du tout ce que tu crois ! dis-je en le regardant dans les yeux pour lui montrer ma sincérité (les yeux sont le miroir de l'âme comme on dit...). Depuis qu'on se connait, ce type n'a pas arrêté de me provoquer de quelques manières que ce soit et apparemment, il a pensé que me faire du pied serait un bon moyen de me rendre la monnaie de ma pièce pour l'avoir rejeté dans les cuisines la première fois qu'on s'est vu.

Je ne savais pas pourquoi je me justifiais de cette manière, car dit comme ça, j'avais un peu l'impression que je venais de tromper mon petit ami... Alors que moi et Jaymie ne sortions même pas emsemble (et encore moins, Adams et moi...). Mais bon, je ne voulais pas que Jaymie me prenne pour le gros pervers de service que je ne suis pas. Et puis, ça serait dommage de gâcher un début d'amitié à cause d'un malentendu, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Adams
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Matthew Zacchary Adams
Age: 15 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Jeu 9 Juil - 16:29

La couleur rouge de ses joues aurait pu rivaliser avec le blason des Gryffondors, j’en fus encore plus content. Mon petit manège fonctionnait au-delà de mes espérances. Je sentais son excitation sous mon pied et bien qu’il se tortillait sur place, gêné au possible, rien n’y changeait. Je continuai de le caresser lentement, sensuellement. Je savais que c’était osé, très osé mais Merlin seul savait que c’était jouissif de le voir si mal à l’aise. Alors je continuais, encore et encore. Seulement ce que je n’avais pas vu venir c’était que Jaymie aurait pu se rendre compte de ce qui se tramait sous notre table. En même temps, je n’aurais pas été tellement absorbé par les réactions d’O’Connell, je me serais vite rendu compte que nous étions tout sauf discrets. Peut être plus lui que moi, d’ailleurs. Et je réagis à peine quand j’aperçus du coin de l’œil que le préfet soulevait un pan de nappe devant lui pour regarder en dessous avant de tout laisser tomber, l’air choqué.

Putain c’est quoi ce plan ?

Je retirai mon pied, un peu trop tard tout de même, et baissai les yeux. Je n’avais pas prévu que Jaymie découvre le pot aux roses si rapidement, j’avais à peine eu le temps de commencer à m’amuser.

Là ça devient vraiment trop bizarre pour moi. Fallait le dire si vous préfériez rester seul pour vos jeux pervers, ajouta-t-il en se levant.

Pervers ? Pervers ?? T’es choqué avec un rien mon pauvre.

Je fronçai les sourcils, le regard toujours absorbé par les reliures sur le bord de mon assiette en porcelaine. J’entendis une nouvelle chaise racler sur le sol. Je relevai un peu les yeux, ne fus pas surpris de voir O’Connell se précipiter vers Jaymie, l’air presque affolé.

Écoute Jay, ce n'est pas du tout ce que tu crois ! Depuis qu'on se connait, ce type n'a pas arrêté de me provoquer de quelques manières que ce soit et apparemment, il a pensé que me faire du pied serait un bon moyen de me rendre la monnaie de ma pièce pour l'avoir rejeté dans les cuisines la première fois qu'on s'est vu, se justifia-t-il, son regard ancré dans celui du préfet.

Je retins une grimace dégoûtée. Premièrement parce que la vision de ces deux là, les yeux dans les yeux me gênait plus qu’elle n’aurait dû ; deuxièmement parce que le fait qu’O’Connell se justifiait ainsi auprès de Jaymie démontrait du lien qui devait les unir. Ils n’étaient sans doute pas en couple, je pensais que j’aurais eu à faire avec Jaymie pour ça, mais ils étaient au moins proches. Sans doute. Et puis, même, se justifier était quelque chose que j’exécrais au possible. Je trouvais cette pratique dégradante et humiliante. Mais je me rendis compte qu’O’Connell semblait vraiment vouloir que le préfet le croie, coûte que coûte. Sensation toute aussi dérangeante, la culpabilité fit son petit chemin en moi. Je détestais ce sentiment, je refusais de me sentir coupable pour quoique ce soit dans ma vie. J’avais horreur de rendre des comptes aux autres, devoir revenir en arrière pour réparer quelque chose. Pour moi, ce qui était fait était fait et on ne pouvait pas revenir en arrière. Oui, Jaymie m’avait surpris en train de faire du pied à son pote et il avait bien dû remarquer que le pote en question avait réagi plus que favorablement à mes petites « attentions ». Et alors ? Il allait s’en remettre un jour ou l’autre ! Pourquoi faudrait-il se répandre en justifications et excuses devant lui ? Je soupirai d’agacement. Le souvenir de ma promesse vint s’ajouter à toutes ces sensations dérangeantes et m’obligea à prendre la parole.

Il a raison Stevens, fis-je sans les regarder. On s’est rencontrés dans les cuisines et je l’ai chauffé mais il m’a refoulé alors j’ai vu là une bonne occasion de me jouer de lui. O’Connell n’y est pour rien.

Je serrai les dents. J’avais horreur de ça. Horreur de ça.

Alors maintenant, reviens à table et finis ton assiette. C’est pas beau de gaspiller la nourriture…

Et l’air de rien, je piquai à nouveau un morceau de pomme de terre et le portai à ma bouche. Intérieurement, je bouillai de rage. Tout ce beau discours m’avait écorché la langue, j’aurais tout aussi bien pu cracher sur la table et ça m’aurait fait le même effet. Mais étrangement, je me sentais… mieux. Comme si le fait de rendre à O’Connell sa vertu toute gryffondoreque avait suffi à faire taire la petite voix qui me soufflait que je ne me conduisais pas de la bonne manière. Et Merlin seul savait comme je haïssais les moments où cette voix refaisait surface. Parce qu’elle était toujours synonyme de problèmes dans un futur proche…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaymie Stevens
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 186
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Jaymie Stevens
Age: 16 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Ven 10 Juil - 12:32

- Écoute Jay, ce n'est pas du tout ce que tu crois !

Ah vraiment ? je crois que je viens de vous voir vous tripoter sous la table à côté de moi pendant que je mangeais ! Aurais-je eut une hallucination dut à la fatigue ? Ça m’étonnerait fortement.
Je lui lançai un regard dubitatif.
Au moins vu sa réaction il était clair qu’il ne pouvait plus être entièrement hétéro… Ça m’aurait presque fait rire…jaune


- Depuis qu'on se connait, ce type n'a pas arrêté de me provoquer de quelques manières que ce soit et apparemment, il a pensé que me faire du pied serait un bon moyen de me rendre la monnaie de ma pièce pour l'avoir rejeté dans les cuisines la première fois qu'on s'est vu, expliqua-t-il.

Ses yeux hurlaient « crois-moi », il n’était pourtant pas obligé de se justifier – il est grand, il se fait tripoter par qui il veut – mais j’appréciais le geste, qui me témoignait quand même un minimum de respect : contrairement à certains qui continuaient de manger comme si de rien n’était.
Son histoire tenait la route : après tout c’était lui, là, qui était gêné de ce qui venait de se passer, Matthew s’en foutait complètement, et c’était bien le genre du serpentard de faire ce genre de plan…d’ailleurs je me disais bien qu’il tramait quelque chose tout à l’heure… D’un coup la raison pour laquelle il avait accepté de venir avec nous me paraissait limpide : il avait dut sentir une bonne occasion d’effectuer ses petites vengeances.
Moui ça tenait la route…De toute façon vu la manière dont Alex me fixait à cet instant je n’aurais rien put lui refuser. C’était une sensation dérangeante mais à la fois excitante
.

- Il a raison Stevens, ajouta Matthew, détournant alors mon attention des yeux clairs du gryffondor. On s’est rencontrés dans les cuisines et je l’ai chauffé mais il m’a refoulé alors j’ai vu là une bonne occasion de me jouer de lui. O’Connell n’y est pour rien.

Je sentais bien que ça lui coûtait d’avoir à me donner des explications, je ne pensais pas qu’il le ferait d’ailleurs… Ca m’étonnerait qu’il l’ait fait pour mes beaux yeux : d’ordinaire mon avis n’était pas vraiment une priorité pour lui, mais alors pour qui ? Mon regard passa à Alex alors que j’avais l’impression de saisir quelque chose d’important…
Un toussotement retentit dans la pièce, je remarquais que notre serveuse nous regardait de travers depuis le bar…
Je soupirais. On était en train de se donner en spectacle là : il n’y avait pas tellement de monde dans le restaurant et ils nous fixaient tous en retenant leur souffle, certains choqués par ce qu’ils avaient put entendre, d’autres qui ne devaient vraiment pas avoir de vie pour paraître aussi intéressés par une scène comme celle là…


- Alors maintenant, reviens à table et finis ton assiette. C’est pas beau de gaspiller la nourriture…

- Qu’est-ce que vous matez ? Lançais-je avec agressivité à l’encontre des curieux qui retournèrent d’un même geste à leurs occupations.

Je retournais à ma place et attendit qu’Alex fasse de même, même si un regard vers mon assiette m’avait suffit à comprendre que j’avais définitivement l’appétit coupé…


- T’es vraiment pas croyable, maugréais-je en regardant Matthew. Ce que vous faites ne me regarde pas mais s’il vous plait, la prochaine fois réglez vos comptes quand je ne serais pas là…

Quelque part, ça me rassurait que la situation n’ait pas été engendrée par Alex. Je me servis un verre d’eau, et regardai la fenêtre en me demandant ce dont on n’allait bien pouvoir parler après ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex O'Connell
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 166
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Alexander O'Connell
Age: 17 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Sam 11 Juil - 8:11


Après mon explication, qui était tout ce qu'il y avait de plus claire (enfin je l'espèrais...), je ne quittais pas Jaymie des yeux, voulant montrer par ce geste ma profonde sincérité. Il semblait très hésitant à me croire au début, doutant très certainement de la véracité de mes propos. Pourtant, il devrait savoir que je n'étais vraiment pas du genre à faire du pied à n'importe qui... Quoique... Il est vrai qu'on ne se connaissait pas depuis longtemps. Il pouvait très bien penser que je cachais bien mon jeu. Une image qui me fit légèrement sourire intérieurement, car je ne me voyais vraiment pas en gros pervers, draguant tout ce qui bouge...

Un petit silence pris place avant qu'Adams reprenne la parole. Je fus pris soudain d'un mouvement de panique, car j'avais un peu peur qu'il empire la situation avec ses commentaires. Mais, à mon grand étonnement, il alla dans mon sens, prenant la responsabilité de ses actes.

- Il a raison Stevens. On s’est rencontrés dans les cuisines et je l’ai chauffé mais il m’a refoulé alors j’ai vu là une bonne occasion de me jouer de lui. O’Connell n’y est pour rien.

Je tournais la tête vers lui, ne prenant même pas la peine de cacher ma surprise. Car pour une surprise, c'en était une ! Je ne m'attendais vraiment pas à ce qu'il réponde ça, et Jaymie non plus apparemment...

Je fronçais les sourcils, trouvant cela trop anormal pour que ça soit sincère. Je m'attendais presque à ce qu'il y ait un piège quelque part, mais je n'en voyais nul part, et je fus bien obligé d'admettre qu'il était sincère, ou tout du moins, qu'il l'avait dit, sans mauvaises arrières pensées. Ce qui me fit encore plus froncer les sourcils, car je n'arrivais vraiment pas à comprendre ce mec. Un coup il jouait les gros cons en me draguant et me provoquant, et après, il baissait la tête, honteux de ce qu'il venait faire.

- Alors maintenant, reviens à table et finis ton assiette, continua-t-il à l'adresse de Jaymie. C’est pas beau de gaspiller la nourriture…

Je retournais mon attention vers le Serdaigle qui décida d'écouter Adams et se rassit à sa place, avant de jeter un coup d'oeil autour de lui et de demander avec agressivité :

- Qu’est-ce que vous matez ?

Mon regard suivit le sien et je fis le tour de la salle, m'apercevant enfin de l'attention que les clients du restaurant faisaient preuve à notre égard. Je me sentis tout de suite un peu honteux de me donner de cette manière en spectacle et je me rassis sur ma chaise, une nouvelle fois le rouge aux joues, mais pour une raison différente cette fois.

- T’es vraiment pas croyable. Ce que vous faites ne me regarde pas mais s’il vous plait, la prochaine fois réglez vos comptes quand je ne serais pas là…

De toute façon, il n'y aurait pas de prochaine fois. Du moins, je l'espèrais... J'avais l'espoir fou qu'Adams me laisserait une bonne fois pour toute tranquille après ça, mais bizarrement, j'avais du mal à y croire...

Je mis le dernier morceau de mon saumon dans ma bouche et le mâcha le plus lentement possible. A vrai dire, je ne savais pas du tout quoi dire et ce silence qui commençait peu à peu à s'installer me gênait plus qu'autre chose. Je préférais donc me concentrer sur mon assiette qui était à moitié vide, espèrant qu'on arriverait vite au dessert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Adams
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Matthew Zacchary Adams
Age: 15 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Sam 11 Juil - 10:02

Jaymie autant qu’O’Connell semblèrent tout aussi surpris l’un que l’autre que je prenne ainsi mes responsabilités, ce qui m’énerva au plus haut point.

Alors quoi ? Le petit gamin de Serpentard est tellement con et immature qu’il ne peut pas assumer ses actes. Peut être pensent-ils que je ne sais pas ce que ça veut dire ? Bande de cons…

Je retins un soupir agacé ce pendant qu’ils se rasseyaient tous deux à table.

Ah tiens, on écoute le petit gamin maintenant ?

Qu’est-ce que vous matez ? grinça le préfet en jetant un coup d’œil circulaire à la salle.

Je suivis le mouvement et remarquai qu’en effet le peu de personnes présentes dans le restaurant nous avaient bel et bien remarqué. Génial, il ne manquait plus que ça. Je levai les yeux au ciel, me mordant la langue pour ne pas leur balancer une jolie réplique bien cinglante en pleine figure. Je ne pensais pas que les deux là auraient apprécié se faire remarquer encore plus.

T’es vraiment pas croyable, me souffla vertement Jaymie. Ce que vous faites ne me regarde pas mais s’il vous plait, la prochaine fois réglez vos comptes quand je ne serais pas là…

Et alors, t’as été choqué ? lançai-je en me penchant vers lui pour ne pas ameuter encore une fois tout le quartier. Faut t’en remettre mon gars, ou alors garde tes yeux dans ta poche la prochaine fois.

Je m’arrêtai, plissant les yeux.

Ou bien t’es… jaloux ? claquai-je, souriant de toutes mes dents.

Quoique cette perspective ne m’enchantait pas tellement. Et quelque chose gronda dans mon ventre avec une force que je ne soupçonnais pas, ce qui me déstabilisa un moment. Alors c’était ça ? Le préfet était jaloux que je fasse du pied à un gars qui l’intéressait ? Et ça l’énervait encore plus qu’O’Connell ait régi plus que favorablement à mes attouchements ? Penser de cette façon m’énerva encore plus et je ne comprenais pas pourquoi. Ce qui m’énervait encore plus. Alors que je piquai une dernière fois dans mon assiette, finissant ainsi mon plat de résistance, je notai que les deux restaient dans un silence presque religieux. Jaymie buvait un verre d’eau qu’il venait de se servir en regardant par la fenêtre, O’Connell lui fixait son assiette, gêné au possible. Je soufflai.

Merlin les gars, faut vous en remettre ! lançai-je en étirant mes bras jusque derrière ma nuque dans une pause toute à fait détendue. C’est bon, ils auront oublié cette histoire d’ici la fin de leur déjeuner. Alors faudrait vous détendre, nom d’un chien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaymie Stevens
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 186
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Jaymie Stevens
Age: 16 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Dim 12 Juil - 12:58

- Et alors, t’as été choqué ? lança Matthew. Faut t’en remettre mon gars, ou alors garde tes yeux dans ta poche la prochaine fois.

Non mais c’est quoi cette attitude ? Il insinuait que j’étais une sorte de prude par rapport à lui ? Il avait beaucoup d’assurance en plus pour quelqu’un qui tripotait les autres sans leur consentement… « La prochaine fois» qu’il dit… ça m’étonnerait qu’il y ait une prochaine fois. Je fronçai les sourcils. A l’entendre j’aurai dut faire comme si de rien n'était et continuer à parler de la pluie et du beau temps entre deux gémissements d’Alex et lui tendre une serviette en papier quand ils auraient finis…

- Ou bien t’es… jaloux ? fit-il en souriant de toutes ses dents.

- Jaloux de quoi ? répondis-je du tac au tac sans quitter la fenêtre des yeux. Excuse-moi si j’ai été surpris en te voyant faire ça, commençai-je ironiquement, mais jusqu’à preuve du contraire je vous ai invités pour que vous mangiez, et non pas pour vous voir vous faire des attouchements… Mais j’imagine que pour toi ça doit paraître totalement normal de branler des mecs sous la table pendant tes week-ends, accordai-je avec un petit sourire affable totalement factice.

Quoi ? On me provoque je réponds, c’est tout… d’ailleurs il n’y avait aucune agressivité dans ma voix, c’était juste un constat. Comment ça j’ai éludé la question du début ? Il n’y avait pas de quoi être jaloux : il n’y avait rien entre Alex et moi à part peut-être un début d’amitié et un flirt avorté. De plus, la petite scène s’était déroulée sans son consentement. N’importe qui à sa place (et à la condition d’être gay…) aurait « réagit » de la même manière…je ne pouvais pas lui jeter la pierre parce qu’il avait les hormones en ébullition d’un mec de son âge et le corps en bon état de marche qui va avec… Ce n’est pas comme si je voulais le garder pour moi tout seul et que le fait que des serpents se frottent à lui me rendait malade, on se connaissait à peine. Et pourquoi est-ce qu’il pensait que j’étais jaloux ? C’était juste parce que j’avais voulut partir ? Franchement qui aurait continué à manger ses petits légumes à côté d’une telle scène ?
Pour une raison que je ne parvenais pas encore à expliquer par un raisonnement rationnel, je sentais toujours une sorte de révolte vis-à-vis de ce que j’avais vu, et un maelström d’émotions contradictoires que je préférais éviter d’analyser bouillonnaient en moi. Pour l’instant, je voulais juste faire comme si rien ne s’était passé.
Fixant toujours obstinément la fenêtre j’avalais mon eau, absorbé par mes pensées.


- Merlin les gars, faut vous en remettre ! C’est bon, ils auront oublié cette histoire d’ici la fin de leur déjeuner. Alors faudrait vous détendre, nom d’un chien…

Je clignais des yeux. Dire que j’avais complètement oublié les « spectateurs »… sa question stupide me perturbait toujours.

- Très bien très bien, soupirais-je en risquant un coup d’œil vers le gryffondor.

Je me demandais comment lui se sentait… après tout contrairement à Matthew qui se fichait à peu près de tout, lui ça ne devais pas forcément lui faire plaisir d’avoir été surpris dans une situation compromettante…même si en principe ce n’était pas sa faute.


- On m’a raconté une blague débile, lançais-je pour meubler le silence et tenter de faire disparaître l'ambiance dramatique. Pourquoi lorsqu’un bateau coule, on crie « les femmes et les enfants d'abord ? » demandais-je avec un sourire en regardant tour à tour les deux membres constituant mon audience.
Et après le petit temps de réflexion traditionnelle je donnais la solution :

- Parce que grâce à ça les requins n'auront plus faim après.

Un peu morbide mais sympathique, cette blague…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex O'Connell
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 166
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Alexander O'Connell
Age: 17 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Dim 12 Juil - 15:02

- Et alors, t’as été choqué ? répondis Adams à Jaymie. Faut t’en remettre mon gars, ou alors garde tes yeux dans ta poche la prochaine fois.

Je tiltais aux mots "la prochaine fois", relevant brusquement la tête vers Adams et fronçant les sourcils. Comment ça "la prochaine fois" ? Il n'y aurait pas de prochaine fois, car plus jamais je ne l'inviterais à dîner ! Enfin, techniquement, ce n'est pas moi qui l'est invité, mais si cela devait par malchance se reproduire, je saurais qu'il ne faut pas que je m'installe en face de lui (ni à côté, car il a peut-être aussi les mains baladeuses, sait-on jamais...).

- Ou bien t’es… jaloux ?

Je tournais la tête vers Jaymie, attendant nerveusement sa réponse. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il réponde positivement, après tout, on ne se connaissait pas depuis longtemps et pour éprouver de la jalousie, il faut être amoureux (à moins qu'il ait eu le coup de foudre pour moi, ce qui m'étonnerait beaucoup...). Mais avec ce qu'il s'était passé tout à l'heure dans la Salle sur Demande, sa réponse me stressait un peu.

- Jaloux de quoi ? Excuse-moi si j’ai été surpris en te voyant faire ça, mais jusqu’à preuve du contraire je vous ai invités pour que vous mangiez, et non pas pour vous voir vous faire des attouchements…

C'est pas de ma faute ! C'est pas de ma faute ! Je décline toute responsabilité !!

- Mais j’imagine que pour toi ça doit paraître totalement normal de branler des mecs sous la table pendant tes week-ends.

Si c'était le cas, je me sentirais légèrement vexé, tout de même. Pas que ça m'énerverait qu'il fasse ça avec d'autres personnes, mais être considéré comme "un parmi tant d'autres" est assez dégradant. M'enfin, j'ai bien l'impression que c'est le cas, car il n'a pas vraiment ébranlé par le fait d'avoir été découvert par Jaymie et, d'après ses commentaires, j'ai même l'impression qu'il serait prêt à recommencer...

- Merlin les gars, faut vous en remettre ! C’est bon, ils auront oublié cette histoire d’ici la fin de leur déjeuner. Alors faudrait vous détendre, nom d’un chien…


Je n'étais pas tendu à cause des clients du restaurants qui avaient assisté à notre petite scène de tout à l'heure, non, eux, je les avais oublié depuis un moment déjà. Mais je restais silencieux, ne sachant pas quoi dire après ce qu'il venait de se passer. Que devait-on dire après s'être fait tripoté par un type qui nous insupporte et s'être fait surprendre par un autre type que vous connaissiez depuis moins d'une semaine ? Il n'y avait pas beaucoup de sujets de conversation possibles...

- Très bien très bien. On m’a raconté une blague débile. Pourquoi lorsqu’un bateau coule, on crie « les femmes et les enfants d'abord ? »

Je réfléchis un instant, ne connaissant pas du tout cette "blague débile" (et pourtant, j'étais rodé avec les idiots qui occupent pas chambre). Je haussais les épaules, ne sachant vraiment pas la réponse, puis, il nous révéla la solution.

- Parce que grâce à ça les requins n'auront plus faim après.

... Je devais bien avouer que là, je ne savais vraiment pas comment réagir. Je jetais un coup d'oeil vers Adams, pour voir s'il était aussi désemparé que moi, mais à part ça je ne réagit pas. A vrai dire, je ne savais pas comment réagir, puisque je ne trouvais pas sa blague très drôle, et je n'allais tout de même pas me forcer à rire pour lui faire plaisir, si ? En tout cas, je ne savais pas où il avait été cherché cette "blague", mais quand il disait qu'elle était débile, il n'avait pas tord...

Je jetais un coup d'oeil à la salle du restaurant, cherchant la serveuse des yeux pour qu'elle vienne nous débarrasser. Lorsque je la trouvais au fond de la salle vers le comptoir, je levais le bras pour capter son attention et dit :

- S'il vous plait !

Je savais que ce n'était pas un bon moyen pour éviter de répondre à sa "blague", mais c'est tout ce que j'avais trouvé, malheureusement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Adams
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Matthew Zacchary Adams
Age: 15 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Lun 13 Juil - 9:20

La réponde fusa, claquante :

Jaloux de quoi ? répliqua-t-il du tac au tac. Excuse-moi si j’ai été surpris en te voyant faire ça, mais jusqu’à preuve du contraire je vous ai invités pour que vous mangiez, et non pas pour vous voir vous faire des attouchements…

Ce qui était drôle à voir était que le préfet ne me regardait pas dans les yeux, fait anormalement inhabituel chez lui surtout lorsqu’il était censé me remonter les bretelles. Je haussai un sourcil. Alors j’avais visé juste. Il était bel et bien jaloux, c’était ça ? Je jetai un rapide coup d’œil à O’Connell qui semblait plutôt inquiet. Je serrai les dents de façon imperceptible. Cette situation commençait à m’énerver sérieusement. Je préférais mon concentrer sur ce que Jaymie disait, ne cherchant pas plus loin à analyser ces sensations si désagréables qui m’envahissaient et venaient me brûler le ventre.

Mais j’imagine que pour toi ça doit paraître totalement normal de branler des mecs sous la table pendant tes week-ends, finit-il dans un sourire parfaitement affable qui me laissa de marbre et auquel je répondis par un sourire éblouissant.

Non, tu vois d’habitude c’est plutôt l’inverse. C’est moi qu’on branle sous une table pendant mes week-ends, répliquai-je sur le même ton que lui.

À malin, malin et demi. Je n’avais pas pour habitude de pousser aussi loin, surtout avec lui mais je n’arrivais pas à contrôler cette envie de lui faire ravaler son caquet une bonne fois pour toutes. Habituellement, il laissait tomber au bout d’un moment, trop épuisé par mes conneries à longueur de journées. Là, ce qui était surprenant était qu’il n’en démordait pas. Et surtout, il éludait la question de façon parfaitement évidente. O’Connell s’en était-il rendu compte lui aussi qu’il évitait soigneusement de me répondre clairement « Oui, je suis jaloux » « Non, je ne le suis pas » ?

Probablement pas, c’est un Gryffondor après tout.

Très bien très bien, concéda le préfet alors que je leur demandais de se détendre un peu.

Jaymie sembla comprendre que c’était une bonne idée, son pote, au contraire, semblait toujours autant dans ses petits souliers. Je levai une seconde les yeux au ciel. Devais-je lui refaire du pied pour le détendre un peu ? J’étais certain qu’il n’apprécierait pas tellement. Dommage, moi ça m’avait plu ce petit moment. Au moins, j’avais eu toute son attention et c’était ce que je voulais.

On m’a raconté une blague débile : Pourquoi lorsqu’un bateau coule, on crie « les femmes et les enfants d'abord ? », lança le préfet avec un grand sourire aux lèvres.

Je le fixai en fronçant des sourcils. C’était quoi encore cette blague ?

Parce que grâce à ça les requins n'auront plus faim après, répondit-il après un moment en voyant que ni O’Connell ni moi n’allions trouver une quelconque réponse.

Faut dire, je n’ai pas tellement cherché à en trouver une de réponse. Je savais que sa blague était réellement débile.

Je sentis mes lèvres se retrousser dans un sourire sardonique alors que je fixai Jaymie.

Stevens, on t’a déjà dit que tu avais un sens de l’humour au ras de pâquerettes ?

Il ne me fut pas étrange d’être repassé aussi vite au nom de famille depuis un petit moment. Je notai distraitement qu’O’Connell non plus n’avait pas ri. En même temps, qui aurait ri à une telle blague ? Pas que j’étais particulièrement défenseur des droits de la femme et tout et tout - faut dire, je m’en fichais pas mal à vrai dire - mais c’était d’une morbidité et d’une débilité affligeante. Surtout venant de Jaymie Stevens. J’aurais sorti une blague pareille, on m’aurait dit que j’étais vraiment un gamin puéril et misogyne. Mais, venant de monsieur Préfet-Parfait, c’était juste de mauvais goût. Il n’y avait vraiment aucune justice en ce bas monde.

S'il vous plait ! appela O’Connell en faisant signe à la serveuse.

J’eus à nouveau le plaisir de voir sa démarche si gracieuse lorsqu’elle se dirigea vers notre table, maugréant dans sa barbe - quasi existante.

Vous désirez quelque chose ?

Sa voix aussi mélodieuse qu’un cacatoès en pleine agonie - ou parade nuptiale selon - m’agressa les tympans et je me sentis grimacer.

Non , non, on voulait juste te faire bouger ta graisse !

La carte des desserts ? rajouta-t-elle en nous tendant les dites-cartes.

D’un mouvement de la main je la refusai et commandai plutôt un café. Quelque chose me disait que la fin du repas allait être longue, très longue. Et j’avais des choses à faire. Ma mère m’attendait, et aux dernières nouvelles, ma mère était plus importante que ces deux coincés.

Bon, d’accord, j’avoue ! Les voir tous les deux comme ça là, sans savoir ce qui se passe vraiment entre eux, ça m’énerve ! Je sais pas à quoi m’en tenir et c’est frustrant. Très frustrant. Faut juste que je n’y pense pus c’est tout. Et partir loin d’ici ke plus vite possible est la meilleure idée que j’ai trouvée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaymie Stevens
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 186
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Jaymie Stevens
Age: 16 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Mar 14 Juil - 6:59

- Non, tu vois d’habitude c’est plutôt l’inverse. C’est moi qu’on branle sous une table pendant mes week-ends

Je ne répondis que par un sourire, me demandant s’il se rendait compte qu’il s’enfonçait tout seul (sans mauvais jeu de mot). Mais peut-être que ça lui plaisait de passer pour le gros pervers de service… A moins qu’il ne veuille simplement me montrer qu’il assumait complètement son comportement, sans se soucier de ce que le gryffondor en penserait… Il s’en mordrait peut-être les doigts plus tard…

Ma merveilleuse blague tomba à plat de façon tout aussi merveilleuse …
Malheureusement on n’avait pas toujours le public qu’on voulait.


- Stevens

Je tiquai à l’emploi du nom de famille. Quand il avait voulut se justifier tout à l’heure ça m’avait parut trivial, mais là il semblait décidé à continuer à m’appeler comme ça. Je plissai légèrement les yeux mais ne dit rien : je détestais me répéter pour rien.

- On t’a déjà dit que tu avais un sens de l’humour au ras de pâquerettes ?
- Ça m’arrive, même les génies ont leurs moments d'égarement, répondis-je simplement. C’est la première blague à laquelle j’ai pensé, fis-je en haussant les épaules, moi elle m’avait fait sourire.

L’ambiance n’avait malheureusement pas évolué d’un pouce : le silence régnait toujours en maître absolu. Au moins des « Oh mon dieu Jaymie, c’est mal ce que tu dis ! » auraient créé une ébauche de discussion, mais vu l’absence de réaction générale, on n’avait plus qu’à continuer à se regarder dans le blanc de l’œil… Finalement j’aurais peut-être mieux fait de partir : ça m’aurait évité de me retrouver dans cette situation pénible…
Mes doigts tapotaient lentement les bords de la table tandis que je cherchais un prétexte pour m’en aller.


- S'il vous plait ! appela Alex en faisant signe à la serveuse.

Celle-ci revint vers nous, l’air aussi enchanté qu’un condamné se dirigeant vers la chaise électrique. Nul doute qu’elle devait nous apprécier au moins autant que nous l’apprécions elle. Peut-être devrais-je plus tard envoyer un courrier au patron pour lui faire comprendre que celle-là aurait bien plus sa place dans un cirque que dans un restaurant…enfin avec la chance que j’avais c’était peut-être sa femme…


- Vous désirez quelque chose ? La carte des desserts ?

Matthew demanda un café. Je l’imitai, précisant simplement « avec beaucoup de lait et beaucoup de sucre… »
Après la commande du gryffondor, la serveuse repartit avec nos assiettes plus ou moins vides. Elle m’avait d’ailleurs fusillé du regard en prenant la mienne: visiblement elle n’appréciait pas que j’en aie laissé autant.

Je regardai Alex qui n’avait toujours pas dit un mot (bon à part pour la serveuse, mais ça ne comptais pas vraiment).


- Est-ce que ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex O'Connell
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 166
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Alexander O'Connell
Age: 17 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Mar 14 Juil - 10:44

- Non, tu vois d’habitude c’est plutôt l’inverse. C’est moi qu’on branle sous une table pendant mes week-ends.

Je poussais un très léger soupir d'exaspération, laissant mon regard vaguer vers la fenêtre ou l'on pouvait voir les derniers élèves de Poudlard remonter lentement la rue en direction du château. La conversation commençait un peu à m'ennuyer, à vrai dire. Après tout, parler des mecs que Adams avait ou non branlé sous une table ou plutôt, des mecs qui l'ont branlé, ne m'intéressait pas vraiment... Il faisait ce qu'il voulait de ses pieds et de sa bite. Tout ce que je voulais, c'est qu'il ne les utilise pas avec moi, c'est tout.

Heureusement, cette conversation ne dura qu'un court instant et le silence reprit place autour de notre table. Après l'intervention d'Adams qui nous recommendait de nous détendre, Jaymie sortie sa petite blague pourrite auquel Adams répondit :

- Stevens, on t’a déjà dit que tu avais un sens de l’humour au ras de pâquerettes ?

- Ça m’arrive, même les génies ont leurs moments d'égarement.

Cette phrase me fit légèrement sourire. C'était vraiment du Jaymie Stevens tout craché et j'étais assez content qu'il se comporte à nouveau "normallement", ou en tout cas, comme je l'avais toujours connu.

- C’est la première blague à laquelle j’ai pensé, moi elle m’avait fait sourire.

Ca ne m'étonnait pas de lui... Beaucoup de rumeurs à Poudlard disaient qu'il était misogyne, et apparemment, c'était vrai. Mais bon, ce n'était pas le fait que cette blague était misogyne qui ne me faisait pas sourire, mais plutôt parce qu'il n'y avait rien de drôle. Je pensais avoir un humour assez pourri, mais là, j'avais trouvé mon maître.

- Vous désirez quelque chose ? La carte des desserts ? nous demanda la serveuse lorsque je l'eus appelée.

Alors qu'Adams et Jaymie commandaient tout deux un café (de nature différente, certes), je décidais à mon tour de prendre un cappuccino. Après avoir pris nos commandes, la serveuse prit nos assiettes et repartie aux cuisines, jetant au passage une oeillade noire à Jaymie qui était le seul à ne pas avoir finit son assiette. Celui-ci ne fut nullement touché par ça et se tourna ensuite vers moi pour me demander :

- Est-ce que ça va ?

- Oui, oui, ça va bien, dis-je en souriant pour appuyer mes dires.

Après tout, je ne mentais pas. J'allais très bien, sauf que je ne savais pas vraiment quoi dire après ce qu'il venait de se passer. Je cherchais désespéremment un sujet de conversation, mais une seule chose me vint à l'esprit, et je ne savais pas si ils allaient suivre. Enfin... Autant essayer ça que d'attendre indéfiniment que l'un de nous prenne la parole...

- Alors ?... Quelles sont vos prognostiques pour le prochain match de Quidditch ? Vous pensez que Gryffondor à ses chances ?

Le match était dans deux petites semaines et devait opposer Gryffondor contre Serpentard (l'éternelle bataille entre les deux équipes). Je n'avais aucun doute sur l'issue du match. Après tout, Gryffondor n'avait jamais perdu face aux Serpentards depuis que Potter était dans l'équipe, mais je voulais tout de même avoir leur avis. Cela pouvait toujours être intéressant d'en parler. Encore fallait-il qu'ils s'intéressent au Quidditch...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Adams
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Matthew Zacchary Adams
Age: 15 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Mer 15 Juil - 10:28

Je notai mentalement que j’avais dû passablement m’enfoncer avec ma réplique toute pleine de finesse made in Adams. Chassant la sensation de malaise que cela provoqua au creux de mon ventre et le petit sourire du préfet de ma tête, j’interceptai le soupir exaspéré d’O’Connell. Bon, les dégâts étaient peut être plus importants que je ne l’avais soupçonné. M’étais-je tellement ridiculisé ? Je repoussai la vague de honte brûlante, préférant me concentrer que la colère que cette situation faisait monter en moi. Il était toujours plus simple pour moi d’oublier que je descendais bas. Rester toujours la tête droite, le menton levé. Et j’eus droit à une minuscule petite vengeance quand la blague de Jaymie tomba merveilleusement à plat. Ce fut presque jouissif de voir sa tête déconfite pour quelques - trop courtes - secondes, avant qu’il ne s’en remette. Il tiqua quand j’employai son nom de famille mais je fis comme si je n’avais rien remarqué.

Ça m’arrive, même les génies ont leurs moments d'égarement, répondit-il à ma petite pique le flegme incarné. C’est la première blague à laquelle j’ai pensé, moi elle m’avait fait sourire.

Bizarre mais moi ça m’avait laissé parfaitement froid et stoïque. Je lui lançai un regard torve, essayant de voir s’il ironisait ou non. Apparemment, non. Ce n’était pas une blague mais bel et bien la vérité vraie. Cette blague l’avait vraiment fait sourire. Bon, il était de notoriété nationale que Jaymie Stevens était d’une misogynie à toute épreuve. D’ailleurs, je ne comprenais pas tellement comment on pouvait ne pas aimer les femmes à ce point. Elles pouvaient se montrer très… intéressantes en quelques occasions. Non ?

Bon, bref. On y réfléchira peut être plus tard.

Lorsqu’O’Connell appela la serveuse, le préfet commanda un café tout comme moi - à la différence près que je le prenais noir et bien serré alors que lui non - et le Gryffondor prit un cappuccino. Je retins une grimace, je détestais le cappuccino. Trop doux, trop mousseux. Et il laissait derrière lui un goût amer de chocolat trop prononcé pour moi. Il me restait sur la langue comme un poids trop sucré, je détestais ça.

Est-ce que ça va ?

La voix de Jaymie me sortit de mes pensées et je levai les yeux vers lui. Voyant qu’il s’adressait à son pote, je tournai le regard de façon automatique vers O’Connell, un peu interloqué. Pourquoi est-ce qu’il n’irait pas bien ? Quelque chose en moi me fit penser qu’il n’avait peut être pas encore digéré le coup du pied frottant ses bijoux de famille. C’était ça alors ? Ça ne lui avait vraiment pas plu ? Cette idée me fut plus dérangeante que je ne l’aurais voulu. J’avais fait ça pour attirer son attention, pour qu’il me regarde, qu’il voie que j’existe. Parce qu’il m’était parfaitement insupportable qu’il oublie ma présence ne serait-ce que plus de cinq secondes. Et ce qui m’énervait le plus était que je n’en savais pas la raison. J’avais juste ce désir brûlant qui me déchirait les entrailles à la seule idée qu’O’Connell ne fasse plus attention à moi.

Oui, oui, ça va bien, répondit le Rouge et Or avec un grand sourire.

Je me renfrognai un peu parce que ce genre de sourire ne m’était jamais adressé. Mais merde, pourquoi aurais-je seulement tant voulu qu’O’Connell me sourie comme ça hein ? Qu’est-ce que j’en avais à foutre qu’il… Qu’il…

Qu’il quoi d’abord ? Qu’il rien du tout ! Il n’a qu’à aller se faire foutre ! Monsieur m’excite avec sa putain de petite cuillère et son pot de Nutella, il bande dès que je lui fais du pied sous la table et après il prétend que je ne suis plus de ce monde ? Mais c’est quoi son problème ?

Je serrai les mains l’une contre l’autre sous la table, baissant les yeux sur la nappe.

Alors ?... Quelles sont vos pronostiques pour le prochain match de Quidditch ? Vous pensez que Gryffondor à ses chances ?

Comme si t’étais pas au courant du résultat, bouffon ! Tu fais ça exprès ou c’est juste qu’es un véritable nul en ce qui concerne les sujets de conversation ?

J’allais répondre quand la serveuse apporta les cafés. Bizarre comme quand elle apparaissait on se taisait automatiquement autour de la table. Elle allait finir par croire qu’on ne faisait que parler d’elle tout le long du repas. Ce qui était loin d’être vrai. Mais bon, son amabilité frisait l’impolitesse alors bof, je m’en fichais un peu. Et puis au diable les pensées de cette vieille mégère ! Il y avait plus important pour le moment. Une fois que la serveuse fut repartie, je vrillai mon regard dans celui d’O’Connel.

Comme si le résultat allait être une surprise pour tout le monde, raillai-je plissant les yeux. Comme si tu ne savais pas que ton équipe allait batte celle de ma maison. Comme si tu n’étais pas au courant que Serpentard n’avait jamais réussi à battre Gryffondor depuis que vous avez monsieur Potter dans l’équipe. Et, même si quelque part ça m’écorche les lèvres de dire un truc pareil et que mes camarades de maison me torturaient pour ça, on sait tous que Gryffondor va gagner.

J’eus un ricanement mauvais.

C’est-ce que tu voulais entendre, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaymie Stevens
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 186
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Jaymie Stevens
Age: 16 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Mer 15 Juil - 12:30

- Oui, oui, ça va bien, me répondit Alex avec un sourire franc.

Je le regardai encore quelques secondes, comme pour être certain qu’il ne mentait pas pour me rassurer, avant de me décider à lui rendre son sourire, notant distraitement que Matthew, qui nous observait sembla se renfrogner face à cette scène.


- Alors ?... Quelles sont vos pronostiques pour le prochain match de Quidditch ? Vous pensez que Gryffondor à ses chances ?

Oula des pronostiques de Quidditch… Me demander ça c’était comme lui demander à lui quelle était la dernière tendance Automne-Hiver chez Yves St Laurent pour cette année…je doutais qu’il sache quoi répondre. Pas qu’il ait l’air d’un clochard inculte, mais son look un peu... disons négligé laissait entendre que la mode n’était pas vraiment dans ses priorités… (comme pour une bonne partie des mecs d'ailleurs).
Les matchs de Quidditch j’y allais rarement : seulement quand Serdaigle jouait et le jour de la finale…et encore, c’était seulement pour faire bonne figure… Je ne savais même pas contre qui gryffondor allait jouer au prochain match… Ce sport ne m’avait jamais vraiment passionné, généralement je passais plutôt le temps des matchs en discutant avec des personnes tout aussi intéressées que moi…

La serveuse apporta les cafés, me sauvant de l’embarras d’avoir à répondre que je n’en savais rien et que je m’en foutais.


- Comme si le résultat allait être une surprise pour tout le monde, railla Matthew en plissant les yeux. Comme si tu ne savais pas que ton équipe allait batte celle de ma maison. Comme si tu n’étais pas au courant que Serpentard n’avait jamais réussi à battre Gryffondor depuis que vous avez monsieur Potter dans l’équipe.

Ah…maintenant je savais contre qui les gryffondors allaient jouer au moins. Suivant la discussion avec un intérêt limité, je bus une gorgée de mon café…pour me rendre compte qu’il n’y avait pas du tout de sucre dedans ! Je grimaçais en me forçant à avaler le liquide amer que j’aurai sans doute recraché si je ne savais pas aussi bien me tenir à table. Je cherchais du regard la serveuse qui sembla jubiler près du comptoir lorsque mon regard croisa le sien… Avec un juron j’avisai les sachets de sucre mis à disposition sur nos sous-tasses... Je n’en avais pas évidement… Je m’emparai de l’un de ceux d’Alex puis de l’un de ceux du serpentard et renversait le sucre qu’ils contenaient dans ma tasse sans hésitation.

- Et, même si quelque part ça m’écorche les lèvres de dire un truc pareil et que mes camarades de maison me torturaient pour ça, on sait tous que Gryffondor va gagner.

Matthew eut un ricanement mauvais tandis que je faisais tourner ma petite cuillère dans mon café qui devait à présent être buvable.

- C’est-ce que tu voulais entendre, non ?

- Quelle passion dans tes paroles Matthew! tempérai-je avec un sourire en reposant ma cuillère sur la sous-tasse avant de porter le liquide sombre à mes lèvres. Le serpentard avait l'air de prendre tout ça un peu trop à cœur. Mais c’est vrai que gryffondor à peu de chance de perdre… Statistiquement il y en aurait même zéro… à moins qu’il n’arrive un malheureux accident à votre attrapeur, considérais-je en regardant Alex, étant donné qu’ils allaient avoir à faire aux serpentards...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex O'Connell
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 166
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Alexander O'Connell
Age: 17 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Mer 15 Juil - 13:57

Les deux autres ne me répondirent pas tout de suite, attendant sûrement que la serveuse ait fini de déposer nos trois cafés devant nous et qu'elle se soit enfin éloignée, pour ouvrir la bouche. Ce qu'elle finit par faire, et alors, Adams vrilla son regard au mien et me cracha au visage sa réponse.

- Comme si le résultat allait être une surprise pour tout le monde. Comme si tu ne savais pas que ton équipe allait battre celle de ma maison. Comme si tu n’étais pas au courant que Serpentard n’avait jamais réussi à battre Gryffondor depuis que vous avez monsieur Potter dans l’équipe.

La seule information intéressante que je réussis à tirer de ses paroles étaient qu'il faisait parti de la maison des Serpentards. Je l'aurais su un peu plus tôt, je crois que j'aurais réfléchi à deux fois avant d'amener ce sujet de conversation sur le tapis... En tout cas, ça ne m'étonnait guère qu'il fasse parti de cette maison. J'aurais presque pu le deviner, car il avait le comportement parfait pour être chez les serpents (même si parfois, le caractère de quelqu'un n'était pas spécifique d'une maison).

- Et, même si quelque part ça m’écorche les lèvres de dire un truc pareil et que mes camarades de maison me torturaient pour ça, on sait tous que Gryffondor va gagner.

Oui, j'espèrais que Gryffondor allait donner une bonne raclée à cette maison de pourris. Et je le voulais encore plus maintenant qu'Adams avait fini son petit discours. Mais ce n'était même pas de la colère que je ressentais à cet instant. Après tout, il avait donné son avis, c'est tout ce que j'attendais. Mais je me sentais étrangement déçu. Déçu qu'il réagisse d'une manière aussi vive alors que je ne faisais qu'engager la conversation de la façon la plus simple qui soit. Déçu qu'il ne fasse même pas un petit effort pour rendre ce dîner (maintenant terminé) un minimum conviviable. Déçu, tout simplement, pour agir comme il sait si bien le faire... comme un con...

- C’est-ce que tu voulais entendre, non ?

Je secouais doucement la tête et le regardais d'un air désappointé. Je ne voulais même pas lui répondre que, non, ce n'était pas ce que je voulais entendre, car, mieux valait qu'il croit le contraire, sinon, il allait sûrement vouloir que je me justifie et je n'avais plus envie de gaspiller ma salive pour lui. Je me tournais ensuite vers Jaymie qui prit la parole.

- Quelle passion dans tes paroles Matthew! Mais c’est vrai que gryffondor à peu de chance de perdre… Statistiquement il y en aurait même zéro… à moins qu’il n’arrive un malheureux accident à votre attrapeur.

Je lui fis un léger sourire, repensant aux nombreuses frasques auxquelles Harry s'était déjà mêlée en jouant au Quidditch (ou même sans jouer d'ailleurs...).

- Ce qui arrivera certainement. Mais j'espère qu'il arrivera à attraper le Vif d'Or avant, comme d'habitude.

La seule et unique fois où il n'avait pas réussi à attraper le Vif d'Or, était lors du match nous opposant aux Poufsouffles en troisième année. C'était à cause des Détraqueurs et il avait d'ailleurs failli y laisser sa peau. Heureusement que Dumbledore était là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Adams
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Matthew Zacchary Adams
Age: 15 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Jeu 16 Juil - 5:56

J’avais à peine fait attention au petit manège de Jaymie avec son café pendant mon petit discours plein de virulence. Ce qui m’avait juste marqué était qu’il s’était permis de prendre un des sucres d’O’Connell. Bon, en soit, ça n’avait rien d’un crime mais ce genre de familiarité qu’il se permettait me gênait plus que de raison. Il se permettait un tel geste parce qu’il étaient si proches que ça ? La colère me vrilla l’estomac, grondant dans mon ventre. Et le pire était que je n’étais même pas en colère contre le préfet mais plutôt contre le Gryffondor. Parce que j’aurais voulu qu’il lui fasse une remarque, un geste, n’importe quoi pour remettre Stevens à se place. Au moins quelque chose qui aurait fait noter l’impolitesse du geste. Mais toute ma petite réflexion s’effondra comme un château de cartes lorsque Jaymie prit l’un de mes sucres, à moi.

Ok, on laisse tomber. Je commence sérieusement à partir en vrille, moi… Rah mais c’est de sa faute aussi à ce crétin de Gryffondor !

Et en plus, je me montrai même de mauvaise foi avec moi-même. Je me mis une belle claque mentale pour chasser toutes ces conneries avant de me concentrer à nouveau sur la conversation. Jaymie semblait passablement ennuyé.

Oh, pauvre chou ! Le sport ne l’intéresse donc pas ? … Tant mieux ! Il l’ouvrira peut être un peu moins comme ça…

Avec de telles pensées, on aurait presque pu croire que j’étais jaloux. Mais jaloux de quoi ? Non, j’étais juste très énervé qu’il soit là, la bouche en cœur à adresser de grands sourires innocents à son pote qui lui ne se rend évidemment compte de rien. Et je ne comprenais pas tellement pourquoi j’étais autant sur les nerfs, mais j’avais un peu l’impression qu’à chaque fois que Jaymie se montrait tout mielleux à l’égard du Gryffy, c’était comme s’il s’était mis à chasser sur mon territoire. Quel territoire ? Comme si O’Connell m’intéressait ! J’avais juste la furieuse envie de le remettre en place toutes les cinq secondes, envie de le faire chier pour qu’il s’énerve. Ou alors de le prendre de la façon la plus sauvage qui soit pour le marquer de mon odeur, des mes doigts, de ma bouche.

Oh Merlin, mais je pense à quoi moi ? Bon allez on se calme. Pense à la serveuse, pense à la serveuse, pense à la serveuse. Pense à la serveuse, merde !

Quelle passion dans tes paroles Matthew ! tempéra le préfet ce pendant que je voyais O’Connell secouer la tête dans une moue désabusée.

Quoi ? Il voulait une réponse, non ? Et il n’avait qu’à pas me chercher avec son sujet de convers’ à la noix !

Je ne le comprenais pas. Il mettait sur la table le prochain match de Quidditch qui allait opposer nos deux maisons et il pensait que j’allais rester indifférent alors qu’il essayait une nouvelle fois de m’enfoncer ? Il n’avait sûrement pas encore compris que ce n’était pas mon genre de m’aplatir devant les autres. En même temps, rien ne me permettait d’affirmer qu’il savait que j’étais parmi les Vert et Argent. Je n’étais même pas sûr qu’il le sache avant que je ne parle de ma maison. Et dans ce cas, je venais de me ridiculiser une nouvelle fois. Je me mordis l’intérieur de la lèvre pour éviter de hurler contre ma bêtise. J’étais sérieusement en train de m’enfoncer sans m’en rendre compte. Et toutes ces pensées étranges qui m’envahissaient l’esprit ne m’aidaient pas à remonter la pente vertigineuse que j’étais en train de dévaler à vive allure.

Mais c’est vrai que gryffondor a peu de chance de perdre… continua Jaymie. Statistiquement il y en aurait même zéro… à moins qu’il n’arrive un malheureux accident à votre attrapeur.

Un accident à leur attrapeur, hein ?

Je souris intérieurement, en proie à de sales pensées perfides qui n'auraient amusé que moi.

Ce qui arrivera certainement, acquiesça O’Connell en souriant. Mais j'espère qu'il arrivera à attraper le Vif d'Or avant, comme d'habitude.

Je bus une gorgée de mon café noir - sans sucre, laissant le liquide presque brûlant descendre le long de mon œsophage dans une caresse apaisante. La caféine avait toujours eu le pouvoir de me calmer et de me faire oublier tout ce que je voulais. Malheureusement, ça ne marcha pas pour le crétin. Évidemment, j’aurais dû m’en douter. Comme si quelqu’un là haut s’amusait bien à me torturer en m’envoyant son image s’ancrer sur ma rétine lorsque je ne le voulais pas. D’ailleurs, il n’y avait pas un seul moment où je l’aurais voulu ! Et puis quoi encore ? Il ne manquerait plus que ça.

Vous devriez faire attention à vos arrières tout de même, lançai-je l’air de rien pour me redonner contenance - je devais sérieusement penser à partir de là au plus vite, ça tournait mal pour moi là. Après tout, votre Potter national est le petit jouet préféré des membres de l’équipe des Serpentards. J’ai entendu dire que c’était un gros match, alors…

J’avalai une nouvelle gorgée, concentré sur ma tasse, laissant ma phrase en suspens avant de reprendre.

Et puis, vous savez comment sont les Vert et Argent : tellement pourris à l’intérieur… Alors, ça ne serait pas étonnant qu’ils en arrivent à certaines extrémités pour réussir leur coup, comme d’habitude. Mais, il paraît que Potter est solide. Pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaymie Stevens
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 186
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Jaymie Stevens
Age: 16 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Mar 21 Juil - 13:20

Alex sembla déçut de l'attitude immature de Matthew, pourtant ça n'avait rien de surprenant.

- Ce qui arrivera certainement, acquiesça-t-il en souriant. Mais j'espère qu'il arrivera à attraper le Vif d'Or avant, comme d'habitude.

- Je ne m'inquiète pas trop pour lui, commentai-je

Merlin seul sait comment, ce type mal coiffé que certains appelaient le sauveur-du-monde-sorcier parvenait toujours à survivre aux situations les plus incroyables, je le voyais mal mourir au cours d'un match de quidditch...ça serait intéressant certes mais plutôt mauvais si on n'a pas l'intention de ivre dans un monde dominé par un mage noir...

- Vous devriez faire attention à vos arrières tout de même, dit Matthew, un peu plus came que tout à l'heure. Après tout, votre Potter national est le petit jouet préféré des membres de l’équipe des Serpentards.

Ce n'était pas faux: étant donné qu'il était carrément la pièce maîtresse du jeu, l'éliminer revenait à gagner (même moi je sais ça)...et les serpentards n'ayant aucun scrupules, le jeune Potty pouvait facilement se retrouver à l'infirmerie...

- J’ai entendu dire que c’était un gros match, alors… Et puis, vous savez comment sont les Vert et Argent : tellement pourris à l’intérieur… Alors, ça ne serait pas étonnant qu’ils en arrivent à certaines extrémités pour réussir leur coup, comme d’habitude. Mais, il paraît que Potter est solide. Pas vrai ?

Je haussais les épaules. Et puis tous les serpentards n'étaient pas pourris jusqu'à la moelle, certains avaient tout simplement une morale plus flexible que d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex O'Connell
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 166
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Alexander O'Connell
Age: 17 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Mer 22 Juil - 11:19

- Je ne m'inquiète pas trop pour lui, commenta Jaymie.

Moi non plus à vrai dire... Après tout, il était connu qu'il s'attirait un nombre incalculable d'ennuis, mais aussi et surtout, qu'il s'en sortait toujours à chaque fois (même si pas toujours indemne...). Alors pourquoi s'inquiéter pour un type qui a une chance de survie plus élevé qu'une baleine a de se faire bouffer par un requin...

- Vous devriez faire attention à vos arrières tout de même, intervint Adams apparemment moins sur la défensive. Après tout, votre Potter national est le petit jouet préféré des membres de l’équipe des Serpentards. J’ai entendu dire que c’était un gros match, alors…

Evidemment que c'était un gros match ! Tous les matches entre les Gryffondors et les Serpentards étaient très importants, parce que, premièrement, le terrain de Quidditch était le seul endroit à Poudlard où les deux maisons pouvaient se battre à la loyale (même si le mot fair-play ne faisait pas parti du vocabulaire des Serpentards...), et deuxièmement, parce que c'était en quelque sorte LE match décisif de la première place au classement final (même si c'était le premier match de la saison...).

Je pris ma tasse de café entre les mains et but une longue gorgée de cappucino pour m'empêcher de répliquer à cette remarque que je trouvais un peu débile. Mais bon, je ne voulais non seulement pas aggravé la situation qui semblait se calmer, et puis, il fallait bien avouer que tout le monde pouvait ne pas être intéressé par le sport...

- Et puis, vous savez comment sont les Vert et Argent : tellement pourris à l’intérieur… Alors, ça ne serait pas étonnant qu’ils en arrivent à certaines extrémités pour réussir leur coup, comme d’habitude.

Le liquide brûlant prit soudain la mauvaise direction et passa dans le mauvais trou, ce qui me fit avoir une quinte de toux que j'essayais d'étouffer avec ma serviette. Mais, sans pour autant excuser mon comportement, c'était assez normal que j'ai failli m'étouffer avec mon café, car ce n'était pas tous les jours qu'on pouvait entendre un Serpentard critiquer ses camarades de maison et même, se critiquer lui-même par la même occasion.

- Mais, il paraît que Potter est solide. Pas vrai ?

- Plus solide qu'un roc, dis-je en buvant une autre gorgée avec précaution cette fois. Et puis, c'est pas une bande de Serpentard qui va faire peur à des Gryffondors.

Je ne voulais en rien le provoquer, je disais seulement une vérité générale. Bon, d'accord, j'avais aussi dit ça pour un peu le provoquer, mais il venait de critiquer ses amis, manquerait plus maintenant qu'il soutienne les Gryffys et ça sera la cerise sur le gâteau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Adams
100% Fan
100% Fan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 14/06/2009

Feuille de personnage
Nom/prénom: Matthew Zacchary Adams
Age: 15 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   Mer 22 Juil - 13:23

À la moitié de ma remarque, O’Connell commença à s’étouffer avec son café, semblant passablement étonné. Mais qu’est-ce que j’avais dit… encore ? J’étais ironique, ça ne lui plaisait pas ; je me montrais méchant, ça ne lui allait pas ; et j’étais en fin sérieux et un minimum intelligent - dans la limite de mes possibilités parce que ce mec m’insupportait au plus haut point - et ça n’était pas encore bon. Bon sang mais qu’est-ce qu’il voulait à la fin ? Finalement, je n’étais pas sûr qu’accepter de manger avec eux eût été une bonne idée. J’avais juste un peu l’impression de m’être enfoncé tout le long de ce putain de repas, me discréditant autant aux yeux du préfet que de ceux d’O’Connell. Et encore une fois, il m’importait plus qu’O’Connell ait bonne opinion de moi plutôt que Jaymie. Ce qui m’énervait, encore et toujours.

Rah ! STOP ! J’y réfléchirai plus tard. Plus tard. Plus tard !

Plus solide qu'un roc, affirma O’Connell avant de boire une nouvelle gorgée. Et puis, c'est pas une bande de Serpentards qui va faire peur à des Gryffondors.

Bande de Serpentards ? Bande de Serpentards ?? Il entend quoi par là, le Gryffy coincé du trou du cul ?

Je reposai ma tasse sur la table, serrant les dents. Om cherchait quoi, les ennuis ? Ou alors c’était sa nouvelle façon de me provoquer ? Et après, j’étais le gamin capricieux qui avait un certain problème d’égo. Il y avait du foutage de gueule dans l’air que je ne m’y connaissais pas. Seulement, on était dans un endroit public et je doutais fortement que le patron apprécie que je saute à la gorge d’O’Connell pour lui dire ma façon de penser.

Les Serpentards sont prêts à tout et tout le monde le sait, fis-je en haussant les épaules avec désinvolture avant de reprendre ma tasse et de la finir par la même occasion.

Je devais me casser le plus vite possible, je commençai à étouffer là, assis à cette table. J’étais comme une véritable boule de nerfs, je me pensais sur le point d’exploser à tout moment. Je devais évacuer tout ça, toutes ces sensations bizarres, tous ces sentiments contradictoires et dérangeants.

Bien, excusez moi mais je vais y aller, lançai-je en reposant ma tasse de façon assez peu discrète. Merci pour l’invitation mais je ne pensais pas traîner autant ici et j’ai à faire alors je vais m’en aller.

Je me levai à demi avant de me rappeler.

Oh, Jaymie, si tu pouvais vraiment faire comme si on ne s’était pas vus, ce serait sympa. Et papy Dumby pèterait un fusible s’il apprenait que je suis pas resté à Poudlard. Mais c’était pour la… bonne cause alors.

J’espérais qu’il fasse au moins ça pour moi, même s’il avait tout intérêt à tout dévoiler au directeur - surtout après ma conduite de tout à l’heure. Mais, je ne pouvais pas repousser ce rendez vous là. Pas avec ma mère.

Et puis, après tout, qu’il aille cafter… C’est pas comme si ça allait être la première fois que Dumbledore s’énerve après moi. Mais j’espérais seulement ne pas avoir à justifier ma petite escapade. Cette petite escapade…

Bon, j’y vais moi. Jaymie, O’Connel, les saluai-je d’un mouvement de tête avant d’aller payer la note.

Inexplicablement, j’avais eu envie de lui tirer puérilement la langue. À O’Connell, évidemment. En même temps, il me prenait bien pour un gamin, non ? Alors c’aurait été lui en donner une nouvelle preuve. Puisqu’il avait l’air d’y tenir tellement. Dehors, le froid était toujours aussi mordant. Je soufflai dans mes mains avant de continuer ma route. Ce repas laissait sur ma langue un mélange aigre-doux qui m’était bien désagréable. Et cet O’Connell qui avait bien pu se payer ma tête ! J’enrageais mais ce n’était pas le moment. Pour l’instant, j’avais d’autres chats à fouetter. Et c’était bien plus important.

De toute façon O’Connell, compte sur moi. On se reverra bientôt, très bientôt.

Et cette seule pensée me rendit un peu trop fébrile. Était-ce seulement de colère ? Je ne savais pas. Et je ne préférais pas savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les invitations de Jaymie... [ Alex, Matthew]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» Les droits pour Alex Kovalev disponible
» Signature de contrat - Alex Kovalev

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• ATTRACTION • :: ۟۞Fic intérractive ۟۞ :: Pré-Au-Lard-
Sauter vers: