Attraction - Love of Hp
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des jumelles envahissent les maraudeurs

Aller en bas 
AuteurMessage
Vania
Choisis ton rang rubrique (questions,problèmes)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1261
Age : 29
Localisation : bin a la bibliothéque!!!
Persos préférés : trop pour dire
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Des jumelles envahissent les maraudeurs   Mer 22 Avr - 3:10

Des jumelles envahissent les maraudeurs


Écrit par Elisabeth de Wittelsbach (ou Anouchka) et Vania( ou Vanouille)

Chapitre 1 : Un objet curieux

Lyzbeth Hawkins est une jeune sorcière de 16 ans vivant à Broadstairs, un petit village d'Angleterre non loin de Londres. La jeune fille vit chez sa mère ses parents étant divorcés.
Jusqu'à ses onze ans, elle se pensait fille unique. Jusqu'à cet âge là, elle croyait que son père était mort dans un accident de voiture. Quelques fois, la jeune fille était presque convaincue d'avoir une jumelle quelques part dans le monde mais où? Etait-ce seulement possible?
La demoiselle était toujours énergique une vraie pile atomique, on aurait pu presque la croire hyperkinétique. Elle adorait faire les quatre cents coups, plaisanter, faire des blagues de bon ou mauvais goût en fonction du destinataire. Courage, rusée, intelligente, elle avait toujours envie de découvrir de nouvelle choses. Toujours présente pour ses amis dans le cas ou ils étaient en danger, elle était une véritable amie, elle fonçait en prenant à peine le temps de réfléchir, personne n'avait le dernier mot avec elle, elle ne se laissait pas faire ni insulter, elle savait se battre…
Lyzbeth était une jeune fille aux cheveux noirs qu'elle laissait assez longs et attachait généralement avec une pince. Ses yeux étaient bleu-verts et ils brillaient de malice, on se plongeait volontiers dedans.
Lynn Hawkins était aussi une jeune fille de 16 ans, aux longs cheveux noirs, qu’elle laissait le plus souvent flotter librement sur ses épaules et avec de grands yeux bleus-verts d’une grande expressivité. Le portrait craché de Lyzbeth. Car toutes deux étaient de vraies jumelles. Lynn, elle, vivait en Amérique, dans un ranch situé dans le Montana, avec son père. Sa mère ? Jusqu’à ses onze ans, Lynn ne sût pas grand-chose d’elle. Elle était absente, c’était tout… Et elle aurait aimé la connaître, l’avoir auprès d’elle. Elle ne connaissait pas l’existence de Lyzbeth, mais de temps à autre, elle aussi, avait la certitude que quelque part dans le monde, elle avait une jumelle. Elle sentait alors comme un vide…
Sa vie en Amérique – car, certes, elle était née à Broadstairs, mais après le divorce, son père était parti avec elle dans le Montana - ? Monter à cheval, participer à leur débourrage et dressage – d’autant qu’elle avait un don avec ces animaux et était ce qu’on appelle communément une « chuchoteuse » -, jouer du piano. Ah oui, il faut préciser que son père, outre éleveur, était aussi compositeur de musique et savait bien jouer du piano. Cette passion, il l’avait transmise à sa fille et lui avait appris à jouer. Sinon, elle était plongée dans un livre, à écouter un opéra ou à admirer un ballet à la télévision. Car le monde de la danse la fascinait. Elle eût tant aimé faire de la danse classique ! En témoignait la décoration de sa chambre ou de son coin de dortoir, où l’on pouvait voir, entre autres, des images des plus grands moments de l’histoire du ballet. Anna Pavlova dans « la mort du cygne » du Lac des cygnes, Gisèle, Roméo et Juliette, Casse-Noisette,…

Lors de ses onze ans, la demoiselle reçu la lettre de Poudlard, quel joie pour elle qui avait toujours eu envie d'étudier la magie. Elle était certaine de trouver ce qui la satisferait et la compléterait. Et ce fut le cas, lors de sa répartition, Lynn et Lyzbeth furent placées ensemble à Gryffondor. Toutes deux se sentirent complètes et reconnurent bien vite en l'autre leurs jumelles de sang. Imaginez leur bonheur quand elles se sont rendu compte que ce qu'elles avaient pensé était vrai! Malgré la distance, elles ne se savaient pas seules, elles avaient deviné la présence de l'autre. Elles avaenit deux caractères totalement différents mais elles devinrent vite indissociables, l'une ne quittait pas l'autre et inversement. Elles faisaient ensemble les quatre cents coups, l'une complétant l'autre, l'une refrénant l'autre, l'une motivant l'autre…


Elles se découvrirent rapidement un pouvoir spécial, possible entre jumelle, celui du partage d'émotions et de sensations lorsqu'elles étaient proches ou la stimulation intense, un peu comme le partage de pensée. En plus de cela, elles se rendirent compte qu'elles avaient les mêmes hobbies et passions. Notamment pour la musique, toutes deux jouent d'un instrument. La seule chose pouvant les séparer, outre leur caractère était la peur, terreur, phobie des loups de Lynn et la fascination de ces animaux pour Lyzbeth.
Ceci explique cela et Lynn avait une bonne raison pour être si effrayée par les loups – en fait, elle ne supportait pas même d’en voir en images – bien qu’elle ne le sût pas (enfin, ne s’en souvînt pas). En fait, vers l’âge de 5 ans, dans une forêt d’Amérique, sa meilleure amie et elle s’étaient fait attaquées par un vieux loup solitaire. Les pouvoirs de Lynn s’étaient alors manifestés, les téléportant toutes deux auprès de leurs parents et leur sauvant ainsi la vie. Lynn ne s’en souvenait donc pas, mais ne supportait plus ces animaux. D’ailleurs, à 6 ans, quand elle était allée au zoo, elle avait pleuré en voyant des loups. Le seul moyen de la calmer fut pour son père de la prendre dans les bras et de l’emmener au loin, tout en la rassurant par des paroles douces. Maintenant, elle était trop grande pour pleurer pour ça – quoiqu’émotive comme elle l’était – et puis, elle n’avait plus vu de loup même en photo depuis longtemps, ayant fini par renoncer provisoirement à affronter cette peur, mais elle était sûre qu’elle réagirait violemment si elle en croisait. Ce que devait confirmer l’avenir.
Quand à l'autre, un jour elle s'était perdue en forêt, elle devait avoir dans les 5 ans, un peu comme sa sœur en fait. La jeune fille cherchait en vain une sortie mais rien ne semblait vouloir se profiler, pas un filet de lumière, et finalement épuisée, elle avait du savoir. C'est à ce moment là, une jeune louve arriva, la petite grelottait de froid et l'animal vint se coller à elle partageant sa chaleur. Cela dura jusqu'au petit matin, lorsque les cris des adultes la recherchant, la compagnie de fortune de l'enfant disparu presque comme par magie. Sans doute était-ce l'instant maternel de cette femelle, mais depuis, la demoiselle leur voue une passion. Par respect pour sa sœur, elle n'a afficher aucune image de cette bête.

Poudlard devint une seconde maison pour les demoiselles, un peu comme tous les élèves de l'école sans doute. Quoique l'endroit avait pour elles une signification spéciale, pour elles, cela voulait dire qu'elles pouvaient se voir, qu’elles pouvaient trainer ensemble, se serrer… Ce n'était pas facile de vivre si loin l'une de l'autre quand on était née en même temps du même ventre. Demandez donc à Pavarti et Padma si finalement, si elles avaient été séparées comme elles, si elles n’auraient pas agit de la même manière. Comment dire ce lien qui les unissait depuis leur rencontre? C'était une chose bien particulière, une chose qui est dure à décrire.
Les jumelles se trouvaient dans la même année qu'Harry Potter, et même dans sa classe, bien qu'elles ne lui aient jamais véritablement parlé. Nous étions donc dans la sixième année du héro, Severus Rogue était professeur de défense contre les forces du mal et Horace Slughorn était revenu enseigner les potions. Les deux filles pouvaient donc se permettre de discuter pendant son cours… ce qui donnera l'histoire.

Les deux demoiselles aimaient trainer le soir dans les couloirs, discuter, faire comme si elles étaient libre de tout. Même si la plus sage ne l'avouerait jamais, c'était bien agréable de contourner et chercher à enfreindre les règles.
Un soir du début novembre, comme la plupart des autres soirs, les deux adolescentes trainant dans les couloirs de l'école de magie, à l'étage du bureau de Rusard. Après le couvre-feu bien entendu, pour la téméraire c'était bien plus excitant et il y avait plus à découvrir quand à l'autre, hors de question de laisser sa sœur se mettre dans des sales draps!. Il fallait bien que quelqu'un de réfléchi l'aide. Enfin, c'était la raison officielle, elle n’avait pas trop envie de laisser sa sœur seule, elle n'avait aucune envie de la quitter et puis… ça faisait des histoires, ça pimentait la vie. Elles flânaient, au hasard, cherchant quelques secrets intéressant à se mettre sous la dent quand Lynn entendit des bruits de pas dans les couloirs elle tapota le bras de l'autre et chuchota

- Quelqu'un vient.
- C'n'est pas les pas de Rusard, cachons nous dans son bureau!
-Et s'il y est?
- Non, il est parti faire son tour, il y a deux minutes.
- Tu es sure?
- Oui, j'ai entendu son pas s'éloigner.
- Comment tu fais pour faire attention à tout?
- L'habitude du risque Sœurette.
- Tu es folle !
- Autant que toi Lynn.
- Lyz tu es impossible!
- Vite les pas se rapprochent cachons-nous dans le bureau de Rusard!

Comme les pas se rapprochèrent, de plus en plus comme le prédisait la plus désobéissante, la paire de Lyzbeth n'opposa aucune résistance et se laissa entrainer dans le cabinet du concierge. Curieuse, la petite pile atomique commença à fouiller dans les tiroirs, armoires et autres objets de rangement, cherchant une chose intéressante pour s'occuper le temps que la personne qui risquait de les surprendre disparaisse, quelques minutes plus tard, elle en ressortit amusée un étrange sablier en pendentif.

- Regarde ça Lynn!
- Remet ça!
- Mais je te montre juste!
- On n’a pas à toucher ses affaires!
- Je parie qu'il ne sait plus qu'il le possède, si…
- Non!
- Mais laisse-moi finir !
- Je sais ce que tu va dire.
- Et quoi donc?
- On n’a qu'à la prendre et voir ce que c'est.
- C'est pas juste… dit oui!
- Non !
- S'il te plaiiiiiiitt.
- Lyz, c'est pas sérieux du tout!
- Allez ma sœur! T'as pas envie de savoir ce que c'est?
- Non !
- Je suis sure que si!
- Non !
- Allez s'il te plaiiitt.
- Non!
- T'es pas marrante, il ne remarquerait pas qu'on lui à pris, il…
- Bon allez, d'accord.

La plus calme, n'avait pas trop envie d'avoir encore un des longs discours de son sosie qui l'entrainerait jusqu'à deux heures du matin et finalement le lendemain soir elles viendraient le reprendre contre son gré ou alors qu’elle la supplie toute la nuit, elle avait envie de sortir de cet endroit sordide qui la dégoutait un peu. L'autre mit donc le retourneur dans sa poche se promettant de s'interroger sur son utilité plus tard. Elle devait sortir de là, car le concierge n'allait pas tarder à revenir et celui qui avait manqué de les attraper devait déjà être parti.

Le lendemain, en cours de potions, les deux impossibles filles décidèrent de demander au puits de connaissances qu'était Hermione Granger ce qu'était l'étrange pendentif. Comme à chaque fois, une fois que les potions pratiques était finie les élèves était libres de discuter dans le silence, ou bien se déplacer pour demander un conseil une aide, cela serait plus facile pour les deux demoiselles de venir interroger la connaissance personnifier. Une fois leurs potions finies, elles s'approchèrent donc timidement de leur camarade.

- Hermione?
- Oui?
- On peut te parler?
- Oui.
- On a quelque chose à te demander.
- Je vous écoute.
- Voilà on ne c'est pas ….
- Qu'est ce que c'est?

Lyzbeth, qui avait coupé sa jumelle qui n'allait pas droit au but, montra l'objet qu'elle avait chipé au concierge la veille, presque toute fière de sa découverte, la jeune brune elle prit un air grave qui donna quelques frisson à Lynn, un air pareil ne signifiait pas quelque chose de bon mais elle ne dit rien attendant la réponse. L'autre semblait radieuse et ne s'occuperait que de la réponse, comme d'habitude. La jeune fille regarda sa sœur, elle était certaine qu'elles auraient plutôt intérêt à ne pas dire la vérité, enfin en totalité.

- C'est pas possible!
- C'est quoi?
- C'est un retourneur de temps! Ou l'avez vous trouvé?
- Par terre, hier en rentrant au dortoir.
- Il faut que vous le donniez au professeur Mac Gonagall.
- D'accord, on ira le faire.
- C'est important… soit la personne qui l'a perdue peine pour le rechercher car elle a besoin, soit elle n'a pas le droit de l'avoir avec elle.
- C'est tellement important que ça?
- Si Hermione le dit c'est que ça l'est Lyz
- Je vous fait confiance
- Bien sur Hermione, on va retourner à notre place. Tu viens Lyz?

Puis elles retournèrent à leur place en discutant, sur l'utilité qu'elles auraient de l'engin. Lynn, elle, voulait suivre l'avis d'Hermione mais son opposée voulait en profiter pour faire des farces. Se disputant pour savoir qui l'aurait, ce qu'elles en feraient, il se passa ce qui devait se passer. L'objet tomba dans la potion mettant en marche le mécanisme. Soudain le blanc pour Lyzbeth, elle ne comprit pas ce qui se passait, elle avait l'impression de voler, de planer, elle appela sa sœur, les autres de la classe mais rien ne répondit. L'endroit où elle se trouvait était blanc de partout, personne, aucune voix, rien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fandeHP-monHP.skyblog.com
Vania
Choisis ton rang rubrique (questions,problèmes)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1261
Age : 29
Localisation : bin a la bibliothéque!!!
Persos préférés : trop pour dire
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: Des jumelles envahissent les maraudeurs   Mer 22 Avr - 3:10

Cela faisait un peu peur à la jeune fille, elle commençait à se demander si elle était morte quand elle entendit deux voix masculines sortir une plaisanterie un peu louche et une autre les réprimander. Elle appela alors à nouveau mais il ne semblait pas l'entendre.
Lyzbeth était décidément impossible ! Après avoir chipé un objet auquel elle n’aurait pas dû toucher, elle voulait maintenant l’utiliser ! Même après ce qu'avait dit Hermione! Et… Non ? Elle n’avait tout de même pas fait cela ? Elle n’avait pas déclenché le mécanisme du retourneur de temps ?! Et si… Ce que Lynn comprit bien vite. Elle contrairement à sa jumelle, voyait ce qui se passait… Du moins, dans un premier temps. Les gens qui se déplaçaient, un peu comme une montre dont les aiguilles tourneraient de plus en plus vite, et allaient dans le sens inverse prévu… Ou comme les images d’une cassette vidéo ou d’un dvd qu’on ferait revenir en arrière… Bientôt, cela se mit à aller à une telle vitesse que Lynn ne distingua plus qu’un tourbillon de couleurs, de formes. Avant de devoir fermer les yeux, sous peine d’attraper le tournis. Et puis, il lui sembla entendre une rumeur de voix… Mais, elle ne pouvait pas se concentrer dessus… Elle ne supportait pas franchement bien ce voyage dans le temps…

Puis soudain, un crac, un bruit de verre cassé et deux ou trois autre son avec, entre autre, des cris de surprise, la jeune fille n'arriva pas à ouvrir les yeux durant les quelques secondes qui suivirent. Elle senti un bras passé dans son dos pour la soulevé et pu enfin regarder ou elle se trouvait, sa sœur était un peu plus loin dans la classe. L'homme qui l'avait dans ses bras lui était inconnu comme la moitié des personnes présentes. Elle ne reconnaissait pas grand choses, mais ou étaient-ils? Que c'était ils passé? Et pourquoi elle avait mal aux fesses?

- Mademoiselle?
- Hum?
- ça va?
- Euh? Lynn!?
- Ah non, moi c'est Remus Lupin.
- Ma sœur ! Où est ma sœur ?

Puis, soudain, le choc, l’atterrissage. De biais entre les genoux de quelqu’un et une table que sa cheville alla heurter durement. Sentant qu’elle devait être arrivée à destination, Lynn rouvrit doucement les yeux. Mais, elle avait toujours le tournis… Une légère nausée. Et surtout, diablement mal à la cheville ! Que faisait ce meuble prés de son pied?

« Ca va ? » entendit-elle une voix douce lui demander. Et là, levant les yeux, elle aperçut un jeune homme – il devait avoir son âge -, aux cheveux noirs et avec des yeux gris… Observant un peu plus autour d’elle, elle constata qu’il s’était passé ce qu’elle craignait… Elles avaient remonté le temps… Les tenues, coiffures semblaient dater des années 1970… Et puis, elle vit la date, sur une feuille : le 1er novembre 1976 Elles avaient remonté le temps, oui, et de 20 ans !

La brune, celle qui était atterrit sur Remus Lupin se mit alors à crier, elle avait trois raisons totalement différentes de le faire. La cause de la douleur sur à postérieur était due à des bouts de verres brisés entrés dans sa chair sans compter que sa jumelle avait apparemment une belle entorse à la cheville. Et cela faisait fichtrement mal! Ensuite, elle était un peu effrayer, pas trop hein! Elle était quand même à Gryffondor… Enfin si, quand même beaucoup, tout cela était bizarre, rien n'était normal. Pour terminer, elle état dans es bras d'un mec terriblement canon, ses cheveux couleurs pailles, ses yeux… Argh!
Entendant une voix qu’elle aurait reconnu entre mille hurler, Lynn se tourna en cette direction et vit Lyzbeth. Sans compter les sensations qu'elle ressentait… une étrange douleur au fesses. Sa sœur devait avoir le don pour atterrir aux endroits étranges. Tiens ! Elle aussi avait atterri sur les genoux d’un garçon…
- Ca va Lyz ? Je t’ai entendue crier…
. Car affectueusement, elle appellait sa jumelle Lyz… Puis, réalisant qu’elle n’avait pas répondu à son « coussin », « terrain d’atterrissage », elle mentit – elle était bien incapable de reconnaître que ça n’allait pas quand c’était le cas - :

- Oui, ça va. Mais, je ne t’ai pas fait mal en tombant sur toi, j’espère ?

Sirius, car c’était lui le jeune homme brun aux yeux gris, lui assura que non, jouant déjà son Don Juan, son Casanova avec Lynn. Car oui, il la trouvait plutôt jolie et la visait comme « prochaine prise » à « ajouter à son tableau de chasse ».

La jumelle se reprit assez vite, surtout avec les regards tournés vers elle et regarda sa sœur

- Autant que toi, belle entorse dit moi… Par contre tu dois sentir, tu sais ou on est?
- Vous êtes à Poudlard jeune gens.
- Oh non! Lynn, j'ai fait une grosse bêtise!
- Bah forcement! Et on rentre comment ?
- Il faut qu'on voie le directeur! Au fait merci Monsieur Lupin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fandeHP-monHP.skyblog.com
 
Des jumelles envahissent les maraudeurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maraudeurs : le Casting de rêve !
» C[Fuinjutsu (Shitai no Jutsu)] Les jumelles
» Les Maraudeurs de Will Manix
» Butée à l'entrée nord des grottes jumelles
» Nishuu et Ittuu, jumelles danseuses au Bar Exoticana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• ATTRACTION • :: Maraudeurs-
Sauter vers: