Attraction - Love of Hp
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mon premier OS

Aller en bas 
AuteurMessage
DM-love
P'tit Nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4
Age : 24
Localisation : Dans la salle commune des Serpentard
Persos préférés : Drago, Hermione, Fred, George, Percy(bizarrement) et Rogue
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Mon premier OS   Mer 20 Aoû - 7:30

J'ai hésité un moment avant de me décidée à le posté, mais bon, j'ai pris ma décision...

Lui, Drago Malefoy, jeune Serpentard de 17 ans, sang pur, blond aux yeux acier, coureur de jupons, arrogants, prétentieux, admirés de tous les autre Serpentard, haïs par les Poufsouffle, Serdaigle et Gryffondor, venaient d'entrer en 7ème et dernière année à Poudlard, célèbre école de sorcellerie. Tout avait l'air parfait pour lui, comme pour les autres, sauf qu'il y avait Elle. Elle si parfaite, Elle si belle, Elle si intelligente, et Elle avec qui il devait partager une salle commune à eux deux, pendant une année entière. Mais Elle était bien plus encore. Oui. Elle, était sa pire ennemie depuis sa toute première année au château, une Gryffondor de première catégorie, une « sang de bourbe » mais aussi, la meilleure amie d'Harry Potter. Toutes ses petites choses réunies, faisaient qu'Elle était intouchable, rien qu'y penser méritait une punition, et sa sentence, était, que jamais il ne pourrait lui dire ce qu'il voudrait, Elle restera ignorante de toutes ses pensées.

Elle, Hermione Granger, jeune Gryffondor de 17ans, sang « impur » comme s'amusaient à le lui rappeler les vert et argent, brune aux yeux marron, parfaite miss-je-sais-tout, fidèle à ses amies, apprécié de tous, sauf des Serpentard, entrée depuis peu en 7ème année aux château qui était devenu comme sa seconde maison. Amie avec Harry Potter et Ronald Weasley, seul eux la connaissaient vraiment. Alors qu'elle pensait que pour sa dernière année, tout irait bien, dès son entrée dans le Poudlard express, on lui avait prouvé le contraire. Préfète en chef, plus d'une personne l'avaient félicitée, elle-même s'était félicitée d'ailleurs. Mais une ombre venait s'ajouter à cette nouvelle, un nom... le nom de son homologue masculin... Drago Malefoy. Sur tous ceux sur qui elle pouvait tomber, et il y en avait, il avait fallu que ce soit Lui... Lui, qui tout les matins viendrait la forcer à sortir de la salle de bain, Lui qui lui poserait tout un tas de question, Lui qui lui ferait des remarques désobligeantes, blessantes, dont seul lui en avait le réel secret. Mais ce qui lui déplaisait le plus dans cette obligation, c'était le fait qu'elle ne soit pas dégoûtée, pas en colère, heureuse presque, ravie si elle osait le dire.

Lui, assis dans sa salle commue, attendait impatiemment sa « collègue », il avait bien vu qu'Elle l'évitait un maximum, puisqu'il ne la voyait que durant les repas, et les cours de potions, et encore, Elle ne lui parlait pas et se contentait de faire sa potion, il remerciait tout de même Rogue de l'avoir placé à côté d'Elle, même si il ne savait pas, et qu'il pensait plutôt que se serait un calvaire pour lui, mais c'était bel et bien, l'opposé qu'il avait créer... après cet instant d'égarement, il remarqua soudain que le tableau faisant office de porte, venait de s'ouvrir, bondissant sur ses pieds, il se retrouva bêtement debout, un sourire jusqu'aux oreilles, face à Pansy Parkinson, qui elle, venait tout simplement lui tomber dans les bras, en l'appelant par toute sorte de surnom débile. Le temps de reprendre contenance, le tableau s'ouvrait une seconde fois, laissant cette fois apparaître, celle qu'il attendait. Ne jetant qu'un bref coup d'œil en sa direction, et alla calmement dans la salle de bain, sans rien de plus... Furieux contre le parasite, Drago la repoussa violemment, et lui cracha toute sa haine au visage, en terminant par un très sympathique « Dégage ». Ce qu'elle fit, sans demander son reste.

Hermione errait dans les couloirs de Poudlard, cela faisait maintenant bien ½ heure qu'elle avait terminé sa ronde obligatoire, mais elle ne voulait pas rentrer, pas pour le moment, elle se repassait les bons moment de la semaine en mémoire, tout d'abord sa « punition », Rogue l'avait placé aux côtés de Malefoy, n'ayant rien montrée de ses sentiments, elle était restée impassible, muette, agissant comme un automate pendant toute la durée du cours, malgré tout ce que lui disait son coéquipier. Lui non plus, n'avait pas l'air en colère, pas un seul « Sang de Bourbe » ou autre. Elle se faisait des films, rien d'autres ne pouvait être possible... Oui c'est cela... Il devait avoir décidé que c'était inutile de gaspiller sa salive pour elle... Au bout d'une longue demi-heure, ses pas la ramenèrent face au tableau qui faisait ses quartiers pour l'année, ainsi que ceux de Malefoy. Prononçant le mot de passe, elle fit un pas à l'intérieur, ce qu'elle vit la blessa tout au fond d'elle-même, Malefoy, enlacé par sa sangsue de Parkinson. Elle ne dit rien, ne fit rien, ne les regardant plus, elle se dirigea vers leur salle de bain, afin de s'y enfermer, laisser les deux autres « faire ce qu'ils avaient à faire », et laisser ses larmes couler en silence, sans avoir à les retenir...

Il réfléchissait, maintenant qu'Elle l'avait vu dans les bras de cette chose, jamais plus il ne pourrait lui dire ce qu'il voulait lui dire. Le beau blond n'avait pas remarqué un seul instant, qu'Elle était partie s'enfermer, non, il pensait qu'elle était partie se coucher, dégoûtée d'avoir dû assister à sa, pensant certainement, qu'ils allaient finir ailleurs, alors que cette idée, si s'en était une, ne lui avait, pour une fois, même pas effleurer l'esprit. Non, il repensait plutôt au regard de la jolie brune à son arrivée, Elle l'avait regardé comme si il était en train de plier ses chaussettes à la façon sorcier, comme si ce qu'elle voyait, ne l'étonné pas, ne la dégoûtée pas, comme si on ne pouvait pas en attendre plus d'un Malefoy. Il se dirigea vers sa chambre, aux couleurs de sa maison, et s'endormi, sans même avoir pris la peine de se changer.

Voilà bien... deux heures, qu'Hermione Granger se trouvait assise sur le carrelage froid de la somptueuse salle de bain des préfets en chef. Elle avait laissée couler toutes ses larmes, si bien, qu'elle ne pleurait plus depuis quelques minutes. Elle se releva lentement, entrouvrit délicatement la porte, et passa un bref coup d'œil dans la salle, afin de voir si il y avait toujours quelqu'un. Personne. Elle se dirigea, sans faire de bruit vers sa chambre, et passa devant la porte de Malefoy, un silence de mort régnait, elle repris sa route, entra, se mit en sous vêtements, se glissa sous les couvertures, et s'endormie, tel un ange.

Le lendemain matin, Drago avait était étonné, de se retrouver dans son lit, tout habiller, et non pas, comme d'habitude. Il se leva, et d'un pas chancelant, alla dans la salle de bain, et se retrouva face à son reflet dans le miroir, il poussa un juron, en voyant sa tête de déterré. Ce n'était pas lui, il avait l'impression de voir Potter, avec la cicatrice en moins, et les cheveux blonds, ne retenant pas une grimace, il se mit à se parler à lui-même, afin de se rassurer, et se disant que ce n'était qu'une simple... impression, et que jamais il se ressemblerait à Potter. Tant absorbé à se rassurer, il n'avait toujours pas remarqué qui se trouvait derrière lui, les yeux encore rougis d'avoir tant pleuré, de grosses cernes, semblables à des valises sous les yeux, les cheveux en pagailles.

Réveillée par un juron tonitruant, elle manqua de peu de tomber du lit, se levant paresseusement du lit, elle se doutait bien qu'elle ne devait pas être belle à voir. Se dirigeant d'un pas incertain, vers sa cachette de la veille, Hermione resta pourtant figée à l'entrée de la salle de bain, délectant la scène qui se déroulée sous ses yeux, et l'écouter d'une oreille attentive, l'entendre faire sa comparaison finale sur Harry, la fit se décider à parler, le faisant sursauter, se retourner, et re-sursauter :

Quoi ? J'ai une tête qui fait si peur que sa ?
-Hein ? Euh... Quoi ?... Ou...No...J'en sais rien.
-Tu n'en sais rien ?
-Qu'est ce que tu veux me dire ?
-Pourquoi tu me demandes sa Malefoy ? Je dois forcément avoir quelque chose à dire ?
-Tu m'évites depuis le début !
-Je n'ai peut être pas envie de voir ta sale tête de fouine, à longueur de temps ! Sa ne t'a pas effleuré l'esprit ?
-Quoi...

La rouge et or, un sourire aux lèvres, désormais bien réveillée, fit sortir Drago à vitesse grand V, et se prépara, prenant bien tout son temps, et réfléchissant à un moyen d'oublier ce qu'elle avait vu la veille. Elle ne pouvait s'y faire, au fait qu'elle aimait son pire ennemi. Personne, mis à part sa conscience n'était au courant, et peut être serait ce mieux, que cela reste ainsi, après tout, Elle, Gryffondor, « sang de bourbe », et Lui, Serpentard, « sang pur », c'était impossible.

Il s'était assis sur le canapé, et regardait la porte, comme si, ce qui se trouvait derrière cette dernière, était la 8ème merveille du monde, et qu'elle devait être protégée de tout coup d'œil. Il repensait, à nouveau, à Hermione, à la façon dont elle s'était moquée de son comportement, de leur charmante discussion, la façon dont elle l'avait mis à la porte. « Elle ne m'aime pas, elle me haïs, et c'est compréhensible... Par le caleçon de Merlin ! Pourquoi a-t-il fallu, que je tombe amoureux d'Elle justement ! Parmi toutes les filles de Poudlard, il a fallu que se soit Elle justement ! ». Il n'y croyait plus, un peu plus d'un mois qu'ils étaient en colocation, et déjà, il avait abandonné tout espoir, de l'avoir un jour, pour lui seul, en cet instant précis, il se contenterait même d'une simple conversation civilisée. Lorsque enfin, la salle de bain, fût libérée, il entra, et dompta ses cheveux. Puis parti en cours.

Toute la journée, elle avait dû le fuir, elle n'était pas bête, et avait bien remarquée que depuis le début de l'année, Drago prenait bien tout son temps, afin d'être parmi les dernier, à sortir, tout comme elle, donc, elle avait adoptée une nouvelle attitude, « la première sortie ». IL essayait aussi de l'interpeller dans les couloirs, donc, elle ne prenait jamais deux fois le même chemin. Un tas de question se bousculaient dans sa tête, avec... en première position « Pourquoi ? ». Et Macgonagall, qui les avait informée que, pour le bal de Noël, ils devaient y aller ensemble, cela l'enchantée, bien sur, mais pour celui qui serait d'office son cavalier, quelle serait sa réaction ?

[Ellipse de 3mois environ]

Un regard acier rivé sur la porte, il était impatient de la voir s'ouvrir enfin, afin de la voir, Elle, comme était devenue son nom à ses yeux, ce n'était plus Granger, comme cela l'avait était pendant 6 ans, ni Sang de Bourbe, mais Elle, ou Hermione, tout simplement. Enfin, son désir de voir cette vulgaire planche de bois s'ouvrir, fût réalisé, laissant apparaître, celle qu'il attendait depuis des heures à ses yeux, alors qu'uniquement ¼ d'heure s'était écoulé :

-Pas de remarque Malefoy. Ne gaspille pas ta salive pour moi ce serait trop d'honneur.
-Ecoute moi, rien qu'une fois dans l'année...
-Tu veux ma réponse ?.... Et bien, c'est non, je ne t'écouterais pas, car c'est sans doute pour me dire, que ce soir, tu vas ramener une conquête d'un soir, certainement ta sangsue attitrée, et bien sache, que tu es libre de faire ce que tu veux.
-Ce n'est pas ce que je voulait dire.
-Et bien ne dit rien alors. Je ne veux pas t'écouter. Je ne veux même pas t'entendre.

Prononcée ces mots lui avait était difficile, mais elle devait le faire, afin de ne pas éveiller de soupçon à ses yeux. Dans le cas contraire, elle n'osait imaginer son comportement, il ne lui disait rien, et c'était faite à l'idée, que « rien » était mieux que des insultes incessantes. En presque 4 mois, ces amis, l'avaient vu changer, elle s'était forgée une carapace, quasi indestructible, dont seul Harry et Ginny, l'avait vraiment remarqués, Ron toujours trop absorbée par son estomac. Elle avança, d'un pas pressés, jusqu'à ce qu'elle soit hors du champ de vision de son cavalier, où elle pris une grande bouffée d'air, et se calma, ainsi, le Serpentard ne se douterait il de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Drago-Malefoy-hp.skyblog.com
DM-love
P'tit Nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4
Age : 24
Localisation : Dans la salle commune des Serpentard
Persos préférés : Drago, Hermione, Fred, George, Percy(bizarrement) et Rogue
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Re: Mon premier OS   Mer 20 Aoû - 7:31

Resté figé sur place, il était blessé au plus profond de lui, touchée par les paroles blessantes de son homologue féminin. Reprenant contrôle de lui-même, il marcha à grandes enjambées, vers l'endroit où Hermione avait disparue de son champ de vision, la trouvant en train d'admirer les étoiles par la fenêtre. Il arriva derrière elle, silencieux, et admira à son tour, la vu magnifique et les étoiles, à travers la vitre. Personne ne parlait, Elle ne semblait même pas avoir remarquée sa présence :

-C'est magnifique n'est ce pas ?
-Oui... Tu regardes souvent... à travers la fenêtre ?
-Très... On y va ? Je te rappelle que nous devons ouvrir le bal.

En gentleman qu'il est, Drago lui tendit le bras, qu'elle accepta de prendre, après quelques secondes d'hésitations, à son plus grand bonheur. Ils descendirent les escaliers qui les séparés de la grande salle, lentement, tout deux heureux, un sourire aux lèvres, qu'ils s'efforçaient difficilement, de cacher à l'autre. Tous les regard se tournèrent vers eux, Harry et Ginny, restèrent bouche bée, face à la découverte de l'identité du cavalier d'Hermione, alors que Ron, lui, voyait rouge, la voir aux bras de cette « fouine » était une vision plus que désagréable. Et voir qu'en plus, elle paraissait satisfaite...

-HERMIONE ! Qu'est ce que tu fais accroché à son bras ! En plus avec ce sourire... T'as presque l'air contente de ton sort... Dis, t'es pas contente hein ? Tu ne voulais pas y aller avec lui ? Hein ?
-Ronald, tait toi.
-Que je me taise Mione ? Mais tu as vu avec qui tu devras danser ? Dis tu as vu ?
-Oui, j'ai vu. Il faudrait être aveugle pour ne pas le voir, Ronald.
-Arrête de m'appeler Ronald !
-Alors arrête de me crier dessus, et de faire un caprice...Ronald.

Rouge de colère, le rouquin se dirigea à grandes enjambées vers son amie, et son ennemi, et ne se retint pas de lui mettre une bonne droite, qui fit chanceler Malefoy, qui ne répliqua pourtant pas. Restant figé dans le hall, sous les regards curieux des autres élèves, qui n'attendaient pour la plupart, rien d'autre qu'une réponse à cet « affront » que venait de lui faire Weasley. La lèvre fendue, son sang venait tacher son costume. Il n'en avait rien à faire, et n'aller pas répliquer, libre au Gryffondor de recommencer, il s'en moquer éperdument, conscient que si il tentait quoi que se soit, il n'aurait plus aucune chance avec Hermione, aussi infime soit elle. Le geste ne tarda pas à être refait, une nouvelle fois, il vit arriver le poing de Ron vers son visage, mais cette fois, il y avait de la haine sur son visage :

-Je ne vaux même pas la peine d'être frappé, par le Grand Drago Malefoy ?

Ce pic n'eut pas l'effet escompté, à la place, Drago reproposé son bras à Hermione, qu'elle refusa de prendre, voulant plutôt l'emmener à l'infirmerie, afin qu'il soit soigné. Il lui fit comprendre qu'il n'irait pas, c'est donc à contre cœur, qu'elle accepta son bras. Il l'emmena vers la grande porte, une fois que tout le monde fût rentré, ils entrèrent, sous les regard ahuris de tous, autant les Gryffondor que les Serpentard. Ils commencèrent à danser, chacun souhaitant en silence, que cet instant dure éternellement. Une fois que la musique fût terminée, chacun pensa qu'il valait mieux s'éclipser, afin de laisser l'autre tranquille.

-Ronald ! Pourquoi as-tu agis ainsi ?
-Pourquoi ? Mais c'est simple pourtant ! Tu le dévore des yeux, et lui...
-Et lui quoi ? Lui s'en moque comme de l'an 40 ? Figure toi que j'en suis consciente, Ronald.
-Arrête... de...m'appeler...Ronald !
-Répond moi, et j'y réfléchirait.
-Tu as changé Mione, c'est à force de vivre avec lui.
-Ma réponse Ronald, je veux ma réponse...
-Rooooh, je sais pas moi! Sa n'avait pas l'air de lui déplaire. Il avait le même air débile que toi, un sourire plus franc, il te dévoré du regard...
-Ronald ! As-tu pensé un jour, à mettre des lunettes ?

Sur ces agréable paroles, adressée à son amie, la rouge et or quitta le bal, ne voyant pas où était l'intérêt d'y rester. Elle alla dans l'une des tours, fût surprise de voir qu'elle était déjà ouverte, entra. Elle vit que quelqu'un était déjà présent, il regardait droit devant lui, ses cheveux bruns volant au vent, elle savait que ce n'était pas Drago, elle l'aurait reconnue aussitôt, et serais partie. Elle était à la place, curieuse de connaître l'identité de cette autre personne. Hermione alla s'accouder au bord, à côté de l'inconnu, et admira à son tour le paysage, la vue était magnifique, malgré l'obscurité, respectant le silence de l'inconnu.

-Hermione? Qu'est ce que tu fous là ?
-Blaise ? Si je m'y attendais ?
-Je t'ai posé une question, il me semble ?

Elle avait croisée Blaise, pendant ses vacances, oubliant leur appartenance respective à Serpentard et Gryffondor, il avait remis sur le tapis leur amitié naissante en première année. Ils ne s'attendaient pas du tout, à pouvoir de nouveau se parler, ici, à Poudlard, où tout le monde pourrait être au courant de leur amitié...

-Je réfléchis...
-A quoi ?... Hermione ; tu peux me le dire...
-Je sais... Mais toi, tu fais quoi ?
-J'admire, et je réfléchis aussi ?
-A quoi ?
-J'te l'dis, si tu l'dis aussi...
-C'est d'accord...

Ils se serrèrent la main, et rirent de bon cœur, puis, Hermione se lança, surprise elle-même, par tant de franchise, elle n'en avait parlée à personne, et voilà qu'elle se confiée à Blaise, certes son ami, mais aussi Serpentard, et meilleur ami du concerné. A la fin de son histoire, celui-ci, éclata de rire, ses deux amis, les deux préfets en chef, se ressemblaient bien plus qu'ils ne voulaient le croire. La rouge et or, surprise d'une telle réaction, allait partir, lorsqu'une main la retint fermement :

- Ne te vexe pas Hermione... C'est juste que... Vous êtes deux idiots, de première catégorie.
-De un, je ne me vexe pas, Blaise, et de deux, je ne suis pas idiote, lui oui, moi pas...
-Oh que si Hermione, sur le coup, tu l'es aussi... Tu n'as pas remarqué un changement de comportement envers toi ?
-Il ne m'insulte plus, il est plus poli, il devient même inquiétant à ne plus m'insulter...
-Hermione... Hermione... Hermione... Ne t'est il pas venu à l'esprit...qu'il t'aime ?
-Euh...Rassure moi, on parle bien de Drago Malefoy là ?
-Oui...
-Et il m'aimerait ? Lui ? Moi ? Je suis une sang de bourbe je te rappelle, et lui un Serpentard ?
-Je suis quoi moi ? Un Poufsouffle ? Un Serdaigle ? Un Gryffondor ? Non, je suis moi aussi un Serpentard, et je suis pas un imbécile, je sais que tu n'es pas de sang pur... pourtant, nous sommes ami...
-Blaise, tu te trompes. Drago, ne peux pas m'aimer, c'est... in conventionnelle. Imagine la réaction de Lucius...
-Et tu comprends mieux pourquoi il ne disait rien...

Elle secoua la tête en signe de négation. Ne le croyant toujours pas, elle commençait à s'en vouloir, de lui avoir tout expliqué. Elle allait partir, ne supportant pas le fait de savoir son regard posé sur elle, voulant à tout pris lui faire comprendre qu'il avait raison. Elle partie, ne laissant planté là, sur la tour, la réponse à sa question, donnée par Hermione. IL la suivie, de loin, et arriva cinq minutes après elle, donna le mot de passe, dont Drago l'avait informé, et alla rejoindre Hermione dans sa chambre, s'asseye à sa côté :

-Hermione...croît moi... J'ai raison. Si tu penses que je ne suis pas un ami sincère avec toi, et que je te mens pour te ridiculiser. Dis toi que je ne ferais pas un coup pareil à mon meilleur ami...

Elle le regarde, lui, lui sourie... Elle lui murmura un faible merci. Chacun se regardait, un sourire aux lèvres, Blaise pour avoir aidé ses amis à se mettre ensemble, et jouer l'entremetteur, elle pour l'aide de Blaise, qui la prit dans ses bras, comme pour lui montrer qu'il tenait à son amitié. A ce moment précis, Drago arriva, voyant la porte de la chambre d'Hermione entrouverte, il voulu voir à quoi ressemblait sa chambre, ce qu'il vit le figea sur place, son meilleur ami, venait de prendre celle qu'il aime dans ses bras, alors qu'il était au courant de ses sentiment envers la Gryffondor... Fou de rage, il alla dans sa chambre, et fracassa tout ce qui lui tombait sous la main, réparé tout, puis recommençait. Le vacarme devint vite inquiétant, et Blaise décida d'aller voir ce que faisait son ami. A la place de le voir lancer un objet sur le mur, il le vit bondir sur lui, et le marteler de coup de poing en pleine figure, lui crachant sa colère au visage, Hermione arriva devant lui, et lui demanda gentiment de laisser Blaise tranquille, ce qu'il ne fit pas... A la place, il redoublait ses coups de violence, pensant que c'était la preuve de ce qu'il pensait :

-Zabini ! Ton heure est arrivée ! Comment t'as pu me faire sa Blaise ? On était ami non ? Je te disais tout, preuve qu'on ne peut faire confiance à personne ! Depuis quand ? Depuis quand sa dure entre vous deux ? Avant, ou après que je te le dise ?

Comprenant les pensées de Drago, Hermione se mit à essayer de lui expliquer la situation, au fur et à mesure de ses explications, Drago blanchissait, s'en voulant à mort de ce qu'il avait cru, d'avoir tabassé son meilleur ami, et d'avoir pu montrer sa jalousie maladive à Hermione... Il fit donc, ce que son père lui avait appris à faire, honteusement, il prit la fuite, poursuivie par Hermione, puis par Blaise... C'était une étrange cavalerie qui se poursuivait dans les couloirs du château, et les quelques rares élèves qui rentraient aussi tôt, se retournèrent sur leur passage, pensa avoir la berlue, et avoir vu un Serpentard, poursuivie par une Gryffondor, poursuivie elle aussi, par un Serpentard, en plus, les noms étant, Drago, Hermione, et Blaise, un trio qui est « impossible ».

-Malefoy ! Ne fuis pas comme un lâche...
-Mais Je suis un lâche Hermione ! Je suis un lââââ...

Il venait de se prendre les pieds dans un tapis, et passa à travers la fenêtre, il se retint par le bord, Hermione arriva, Blaise aussi, il saisit la main de Drago, mais celui-ci continué de tomber, seul Blaise n'arriverait pas à le remonter :

-Hermione ! Potter et Weasley !
-Ils ne vont pas quitter le bal pour sauver la vie de Drago, Blaise, réfléchit.
-Ils l'ont déjà quitté le bal...

En effet, tous deux arrivaient en courant vers Hermione, voulant l'interroger sur l'étrange spectacle qui venait de se dérouler sous leur regard étonné, ils ne virent que Blaise, penché à la fenêtre, comme si il regardait quelque chose à terre. Hermione leur expliqua, en omettant volontairement certain détail, dont il valait mieux qu'ils restent dans l'ombre, ne serait ce que quelques temps. Ron éclata de rire, faisant presque la fête, ne prenant pas du tout au sérieux ce que venait de lui dire Hermione, alors qu'Harry, lui, alla aider Blaise à remonter Drago. Une fois réussis, Drago remercia Harry, et Blaise, puis, fixa longuement Hermione :

-J'peux te parler, en privé, s'il te plaît Hermione ?

Si Harry était en train de manger, il aurait avalé de travers. Si il était en train de boire, il aurait tout recraché sur la personne en face de lui. Si il était entrain de faire du Quidditch, il serait tombé de son balai. Si il avait était en train de faire une potion, il aurait plongé sa tête dedans. Si il avait était en train de faire de la métamorphose, il se serait transformé en CBNI (Chose Bizarre Non Identifié). Et pour finir, si il venait de sauver la vie à son pire ennemi, il serait tombé par terre. Or, il venait justement de sauver la vie de son pire ennemi, et se retrouva donc, assis par terre, face à un Ron, écroulé de rire. Ce n'était pas tout les jours, que Malefoy remercié Harry de lui avoir sauvé la vie, qu'il parlait poliment à Hermione, et qui plus est, en finissait par s'il te plaît...

-D'accord...

Cette fois ci, ce fût au tour de Ron de se retrouver assis par terre, et Blaise en train de rire. Décidé à ne rien expliqué à Weasley, et prit Harry à part, afin de le mettre au courant de « quelques petites choses » sous l'œil vexé du rouquin... Drago et Hermione, eux s'étaient éclipsé dans leur salle commune et s'expliquer...

Le lendemain matin, fût comme tous les autres, personne n'avaient rien remarqué de différent... personne, mis à part, quelques Serpentard, et quelques Gryffondor. Ce fût simplement, pendant le déjeuné, lorsque Pansy se mit debout, faisant tomber toute la vaisselle à sa portée, et jetée toute la nourriture sur Drago, et Blaise, en hurlant, il ne suffisait que de quelques mots, pour tout comprendre. Hermione et Harry se levèrent d'un même élan, et jetèrent d'une même voix, un sort de stupéfixion, la projetant en arrière. Les deux Serpentard, libérés, de la crise de nerfs de Pansy, retournèrent à leur dortoir respectif, afin de changer leur vêtement, plein de sauce tomate, de ketchup, et autre aliment en tout genre.

*Je le trouve pas terrible, alors l'avis d'experte en la matière m'aiderais beaucoup*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Drago-Malefoy-hp.skyblog.com
bibella
"Rescapée gryffy, accueil des nouveaux ! Siri' lovz"

avatar

Féminin
Nombre de messages : 5152
Age : 28
Localisation : Siriiiii' viens par iciiii !
Persos préférés : Sirius incontestablement, Drakichou pis notre petite Hermy bien sur.
Date d'inscription : 14/07/2006

Feuille de personnage
Nom/prénom: Bibella Eymérite
Age: 16 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Mon premier OS   Mar 26 Aoû - 5:36

Bon, je vais m'habiller et je commence a lire ça tout de suite après xD
J'ai un bus a prendre dans moins d'une demi heure donc je vais me préparer avant parce que quand je plonge dans une fic, difficile de m'y arracher, même quand elles sont nulles xD, la curiosité est plus forte !

Je te donnerais mon avis sur ce que j'aurais eu le temps de lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oonanaenfolieoo.skyblog.com
bibella
"Rescapée gryffy, accueil des nouveaux ! Siri' lovz"

avatar

Féminin
Nombre de messages : 5152
Age : 28
Localisation : Siriiiii' viens par iciiii !
Persos préférés : Sirius incontestablement, Drakichou pis notre petite Hermy bien sur.
Date d'inscription : 14/07/2006

Feuille de personnage
Nom/prénom: Bibella Eymérite
Age: 16 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: Mon premier OS   Mer 27 Aoû - 8:42

C'est un OS simple, un premier quoi, il y a donc beaucoup de progrès à faire dans le style, l'originalité, l'esprit.
C'est classique.

Ceci dit c'est franchement pas mal. J'ai bien aimé le jeu de paragraphe un coup centré sur Hermione, puis sur Drago, comme si c'était leur point de vue mais toujours en étant du coté de l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oonanaenfolieoo.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon premier OS   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon premier OS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Le Premier ministre en voyage de santé
» le 13 e premier ministre sera-t-il renvoyé par les députés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• ATTRACTION • :: Romance/Humour :: Drago/Hermione-
Sauter vers: