Attraction - Love of Hp
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 As I despise you ( Comme je te méprise )

Aller en bas 
AuteurMessage
céciledu47
Draymione addict
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1465
Age : 26
Localisation : Aquitaine
Persos préférés : Drago ^^
Date d'inscription : 18/08/2007

Feuille de personnage
Nom/prénom: Anissa André
Age: 16 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: As I despise you ( Comme je te méprise )   Mar 4 Mar - 11:40

Bon bon bon ... voici une fanfic sur notre couple Hermione/Drago...

As I despise you

Du point de vue de Drago, post-Poudlard, port-Guerre.. Je suis une "grande" lectrice de ce couple, j'essaie donc de respecter les caractères, de prendre mon temps dans cette histoire, de rendre le tout crédible...
Mais ce n'est pas toujours évidant, n'étant pas par contre un grand écrivain. Je vous poste là le premier chapitre. Pas très long. 5 pages Word je crois.

Il doit certainement y avoir des fautes pour l'instant,mais je suis à la recherche d'une correctrice.

Je tiens à préciser : ne vous inquiétez pas ce n'est pas un remake du Mariage de meilleur ami . L'histoire au début peut paraître banale, commune. Les fics sur HG/DM sont fichtrement nombreuses. Mais j'essaie de faire en sorte qu'au final, elle ne laisse pas cette horrible impression de déjà vu ...

Bref, après mon monologue, qui vous a peut être coupé l'envie de lire, je laisse place à ma fanfics.. ah oui, et le titre est en méditation ^^

Dans ce premier chapitre, Drago est plutôt tendre, l'histoire ne débute pas vraiment ..., mais dès qu'il tombera sur ses anciens rivaux, je promets des étincelles Smile


Dernière édition par céciledu47 le Mar 4 Mar - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cecile-47.skyrock.com/
céciledu47
Draymione addict
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1465
Age : 26
Localisation : Aquitaine
Persos préférés : Drago ^^
Date d'inscription : 18/08/2007

Feuille de personnage
Nom/prénom: Anissa André
Age: 16 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: As I despise you ( Comme je te méprise )   Mar 4 Mar - 11:41

Chapitre premier

Je sens une délicate lumière d’ été caresser mon visage, qui me sort doucement des Bras de Morphée. Je m’étire dans des draps de soie vert amande. Contre mon bras, une résistance. Contre moi, un corps. Certainement la raison du sentiment de volupté qui parcourt mon corps. J’ouvre un œil lentement, puis l’autre. Je reprends mes esprits et lorsque je tourne la tête, j’aperçois une jeune femme blonde et nue aux formes appréciables…D’abord, un sourire balaye mon visage. Cependant, il laisse vite place au malaise ; mon sourcil droit se lève et ma bouche grimace :

Je ne vois pas du tout qui cela peut être…comment a-t-elle atterri ici celle la ? De plus en plus fréquent. Je me réveille au côté d’une femme que je n’ai jamais vu, du moins, je n’en est pas le souvenir . Encore que cette fois si, je ne m’en tire pas trop mal, la demoiselle est charmante. J’ai connu pire. Je réfléchis à la soirée d’hier…

J’étais avec Seamus à un repas des plus honorables qui réunissait tout le gratin de la société sorcière, pour soutenir un cause charitable : la construction d’un orphelinat pour les enfants victimes de la guerre. Bien entendu, comme toujours lors de ces soirées, les conversations sont vite déviées et l’on en oublierait presque le but.
Cette fois ci, le directeur du Bureau International des Lois Magiques me parlait d’un des cas les plus difficile qu’il avait eut à régler… Je ne m’en souviens même pas :cela m’ennuyait passablement mais je ne laissais rien paraître et j’ ai préféré me concentrer sur mon verre de champagne.

Par la suite, le chef de la Régie Autonome des Transports par Cheminée m’a appris qu’il était possible de nos jours de voyager avec une nouvelle poudre de cheminette qui permettait de ne pas se salire . Cette fois si, je me souviens avoir exprimer mon ennui total en bayant tout en re-remplissant ma coupe .

Et pour finir de m’achever, Amanda Jorkins , cousine de cette pauvre Bertha et femme du directeur du Département de Contrôle et de Régulation des Créatures Magiques Section des Animaux , s’était mise à m’expliquer que la rumeur qui courrait sur le mariage d’Harry Potter et d’une Pitiponk était fondée , et elle en avait été une témoin « directe » vu que la voisine du beau frère de son neveu avait été convié à la noce …ou quelque chose comme ça, je ne m’en rappelle plus …En tout cas j’ai trouvé cette histoire à coucher avec des elfes grotesque, mais je n’aillais pas contredire cette commère passionnée.
En attendant, la bouteille devant moi était vide …ainsi qu’une autre. A partir de là, tout est assez flou.

Il me semble que peu après être partis, Seamus parla de bar, d ‘alcool, et autres substances plus ou moins illicites…
Après, j’ai ce que l’on appelle communément un trou noir…Toujours est il que la présence de cette agréable personne dans mon lit ne me laisse aucun doute sur la manière dont la nuit s’est terminée .

Je m’extirpe du lit en douceur pour qu’elle ne se réveille pas et c’est en titubant que je marche jusqu’à la salle de bain.. Ma tête cogne fort … je prends une aspirine, remède moldu certes, mais très efficace … et je file sous la douche .
Peu à peu mes idées se remettent en place…le médicament fait son effet .

Lorsque je sors la belle inconnue est assise sur mon lit, nue et me sourit. Je m’approche d’elle, mon cerveau fouillant en vain pour trouver son prénom. Deux choix s’offrent alors à moi. Lui faire croire que je me souviens d’elle, lui donner de faux espoirs ou bien être franc et direct. J’opte pour la deuxième solution comme toujours, au risque de fâcher la blonde

- Ecoute, ce que je vais dire ne va pas te faire plaisir, mais je ne me souviens pas de toi, et dans tous les cas, je préfère qu’on en reste là. Je ne suis pas homme qui s’engage. Je ne doute pas que ta compagnie aurait pu être très agréable mais il vaut mieux de tu partes.


Réaction prévue, la blonde s’indigne.. elles s’indignent toutes:

- Malefoy Tu.. tu .. tu n’es qu’un goujat ! Je..
- Stop ! Oui oui je sais, je sais on me l’a souvent dit ; goujat, fat, cuistre, et d’autres. Maintenant, je ne te chasse pas, mais la porte est ouverte .

Elle se lève rapidement, la bouche ouverte, récupère ses affaires, s’habille en toute vitesse et se dirige vers la porte. Je la regarde habitué. Ce n’est pas la première, et ce ne sera pas la dernière ! Tout à coup elle décide de faire demi tour, s’arrête devant moi, et me colle une gifle à m’en décoller la mâchoire ..Je suis .. sous le choque ! Elle a de la force la blonde ! Bon d’accord, je l’ai peut être mérité celle là mais un Malefoy ne se laisse jamais rabaissé par une femme quoi qu’il arrive . Mon visage se glace, d’un ton sans réplique, je la prie de s’en aller au plus vite, sans quoi j’allais m’énerver pour de bon .
Elle part .

…Je masse ma joue endolorie, sans doute rouge. Douleur passée, je me remettrais bien au lit, mais mon ventre crie famine. Je m’habille comme à mon habitude en noir, et descends au rez-de-chaussée. Je me dirige vers le salon en demandant au passage à un de nos elfes m’apporter de quoi me rassasier .
Mais c’est ma mère que je vois revenir quelques instants plus tard chargée d’un plateau . Dès qu’elle le pose sur la table, je la salue d’un baise main :

- Bonjour mère, comment allez vous ce matin ?
- Bien mieux qu’une jeune femme qui vient de traverser le manoir en pleurant Quand cesseras-tu ces enfantillages ?
- Des enfantillages, mère ? Je ne vois pas ce dont vous voulez parler.

Ma mère soupire d’un air qui me montre très bien qu’elle n’est pas dupe . Elle décide toute fois d’abandonner ce sujet de discussion :

- Enfin, quel est ton programme aujourd’hui ? Vas tu enfin te décider à passer une journée avec ta pauvre mère ?

Depuis que Vous-Savez-Qui a été vaincu par le balafré, Père est enfermé à Azkaban , et ma mère passe le plus claire de son temps à pleurer et à ruminer le passé dès que je la laisse seule Pour ma part, j’ai été innocenté du meurtre d’Albus Dumbledord. Mon ancien professeur de potion ayant pris sur lui toutes les charges dont on m’accusait, je n’ai guère eut d’ennuis .De toutes les manières, je m’étais retiré de la guerre, ne partageant plus les idées de mon père.. une sorte de déclic lié à l'assassinat de mon directeur.J'en cauchemarde encore parfois la nuit.

- Eh bien, je dois me rendre à Gringotts impérativement, mais après, je suis à vous mère.
- Très bien. Pourquoi dois tu aller à Gringotts ? questionne-t-elle
- Je dois retirer de l’argent pour pouvoir réaménager l’appartement que père avait sur le Chemin de Travers .
- Drago tu n’y penses pas ! Que deviendrais je sans toi ? Pourquoi tiens tu temps à me quitter ?
- Mère, nous en avons déjà parler, dis je d’un ton las. Ce n’est pas parce que je souhaite déménager que je ne vous rendrez plus visite. De toutes les manières, il est grand temps que je quitte le nid familiale.
- Absurde ! Ne me parle pas de nid, tu n’es pas un oiseau, tu es un Malefoy, tu dois vivre dans le manoir de tes ancêtres, comme le veux la tradition !
- Mère… Je n’exclue pas le fait d’y revenir plus tard, mais dans l’immédiat, je préfèrerais avoir un appartement. De plus, c’est bien plus pratique pour les affaires .
- Je t’interdis de partir .
- Vous n’avez rien à m’interdire .Je ne suis plus un enfant, peut être devriez vous commencer à l’accepter. Sur-ce, je vous laisse, cette conversation m’a coupé l’appétit . Je vous reverrais tantôt .

J’ai besoin de prendre l’air . J’aime ma mère, c’est la seule personne qui a su me donner de l’amour, de façons plus ou moins explicite certes, mais je sais qu’elle m’a souvent soutenu, avec des regards me redonnant courage, et même lorsqu’elle ne partageait pas mes choix, comme mon avis dorénavant positif sur les Sang-de-bourbes, elle m’aimait quand même, contrairement à la plupart de mes soit-disant amis d’avant guerre ... Cependant elle m’étouffe. Toute son attention depuis l’emprisonnement de mon père se reporte sur moi, et notre relation quelque peu passionnelle n’est pas saine. Mais elle ne peut le comprendre. Ce qui m’inquiète tout de même dans ce déménagement, même si je sais qu’il est nécessaire, c’est la santé de ma mère. Son mariage ne fut certes pas prononcé par amour, mais ma mère avait fini par s’attacher à son mari, et la séparation l’avait affaibli, elle dont la santé était déjà fragile.

Avant de transplaner sur le Chemin de Travers je vais faire quelques pas dans le parc. Les jardins sont magnifiques, signe de la grandeur de ma famille. Il s’y dégage une aura tout à fait particulière . J’aime m’y promener, cela me calme. Déjà, enfant, je m’y réfugiais quand j’étais triste, ou quand mon père criait après ma mère. Je ne supportais pas de la voir rabaisser ainsi. Mais je ne pouvais rien dire . Je n’ai longtemps pu rien dire d’ailleurs, et beaucoup de mes anciens agissements ou croyances ont été dicté par cet homme froid et distant, qui je pense ne m’a jamais vraiment aimé, si ce n’est par obligation ou intérêt .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cecile-47.skyrock.com/
céciledu47
Draymione addict
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1465
Age : 26
Localisation : Aquitaine
Persos préférés : Drago ^^
Date d'inscription : 18/08/2007

Feuille de personnage
Nom/prénom: Anissa André
Age: 16 ans
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: As I despise you ( Comme je te méprise )   Mar 4 Mar - 11:42

( suite, c'était trop long pour poster.. xd )


Je décide de marcher jusqu’au lac. La teinte de l’eau m’a toujours étonné . Un bleu, profond et changeant , à la fois claire et sombre, aux multiples nuances. Ma mère se plait à dire que la couleur mes yeux est identique, aussi indéfinissable. Ce que je trouve bien entendu exagéré. Soyons francs ,on a toujours fait un plat des yeux bleus, mais il n’y a rien d’extraordinaire à cela. Malgré tout ,je la laisse dire, la contredire lui ferait tellement de mal. Elle qui a déjà tant souffert. Je ne préfère pas y penser, et me concentre sur l’étendue qui me fait face.
Souvent je me baigne dans cette eau finalement si parfaite, et je me sens alors purifier.
Je ramasse un galet, le fais ricocher sur la surface lisse du lac, troublant l’eau qui dort .
Je suis serein .L’air est chargée de multiples parfums provenant des fleurs du parc, que ma mère aime tant.

Je me décide enfin à quitter cet atmosphère relaxant , et je transplane dans la grande rue dans un état second, comme à chaque fois que je quitte le parc . Tous les regards qui se tournent vers moi me ramènent à la réalité. Je reprends alors le visage froid hérité de mon père, et comme un digne Malefoy, je marche la tête haute, fier de mon nom. Mon nom inspirant à nouveau au respect, encore un peu la crainte. J’ai du me battre pour récupérer la dignité. Mon père m’a laissé un drôle d’héritage. Tout ce qu’il chérissait, notre noblesse, notre soit disant pureté, après la guère n’était plus que souvenirs incertains. Tout un passé de noblesse et un honneur bafoué. Mais je me suis battu, et aujourd’hui, je ne dois plus rien à mon père.

J’arrive à Gringotts . Il est connu que les Gobelins sont d’une nature peu accommodante, mais avec moi, il en va différemment. Parce que je suis riche, tout simplement. Et l’argent les attire insatiablement. J’annonce ma venue et j’explique le pourquoi de ma visite, c’est à dire un retrait d’argent . Le Gobelin me prit de le suivre. Il y a des sorciers et sorcières qui travaillent dans la banque. Je ne peux m’empêcher de les regarder avec un air supérieur. Il en a toujours été ainsi lorsque je venais avec mon père, et je n’arrive pas à m’en détacher. J’ai parcouru du chemin depuis la guerre, mais il m’en reste à faire, et les dix sept ans d’aliénation auprès de ma famille ne jouent pas en ma faveur.
Pendant notre descente au souterrain, je relis en diagonale la devise de la banque inscrite sur le chariot :
Entre ici étranger …à l’appât du gain, renonce à obéir… cupidité ,le prix devra payez… en ce lieu souterrain… trésor convoité ... juste châtiment .. hardiesse.
J’ai toujours aimé cette maxime réaliste de la banque …Pourquoi, je ne saurais le dire. Peut être parce qu’elle me rappelle la première fois où j’ai mis les pieds à Gringotts. Je suis tiré de mes pensées lorsque le chariot s’arrête et que le gobelin me demande ma clef .Peu après, je sors de la banque avec un gros sac d’or .

Je décide de passer chez Justin Finch-Fletchley aménagement intérieur . Mère m’en voudra peut être si je suis en retard, mais notre discussion de ce matin m’a donné encore plus envi de quitté le manoir, ou du moins d’en avancer la date.
La boutique en elle même est petite en apparence , mais tout le monde sait que c’est de loin la plus renommée, et tous les sorciers aisés s’y servent .Et étant un Malefoy, il est normal que je me serve là. J’explique aux employés de Justin que je désire lui parler en personne . Une fois que celui ci arrive, je lui annonce ce que je veux. Appartement de 150 m² à aménager, il n’aura qu’à passer et se rendre compte par lui même.. Il s’empresse de me dire qu’il se fera un honneur de s’occuper personnellement de mon appartement dans les plus brefs délais et m’apprend que dans deux semaines, se sera habitable selon les convenances pour un Malefoy
Une fois ce détail réglé, je m’apprête à rentrer chez moi quand je me sens accoster; c’est Seamus . Je vous ai déjà parler de lui à plusieurs reprises. Oui il s’agit bien du Seamus de Gryffondors, maison rivale de la mienne.. Je me suis étonnement rapprocher lui, lorsque, après la guerre, j’ai commencé à refaire des apparitions pour rétablir mon nom. J’ai ensuite orienté ma carrière vers les affaires, Seamus ayant fait de même, nous nous sommes côtoyés Au début nos relations étaient assez tendus, mais avec le temps nous avons appris à nous connaître, et comme mes idées ne sont plus du tout les mêmes, je dois dire que nous sommes devenus amis. Avec lui, j’oublie les manières, je suis naturel. Après des salutations chaleureuses, Seamus met le sujet d’hier soir sur le tapis :

- Eh beh mon vieux, tu t’es remis d’hier ? Je t’avais rarement vu dans des états comme ça !

- Ca tombe bien, que tu m’en parle justement .Qui est cette femme que j’ai du virer de chez moi ce matin ? Je t’avais demandé de m’éviter ce genre de situation !

Et voilà Seamus partit dans un fou rire .Alors repose la question, en obtenant cette fois une réponse.

- Je n’en sais pas plus que toi concernant cette femme, elle t’a abordé hier, et comme tu étais .. disons .. légèrement euphorique… elle en a profité !
- Mhmh.. je vois oui. Enfin j’imagine.. Elle était plutôt mignonne.. et généreuse.. Mais je n’en ai aucun souvenir.
- Bah c’est que ça ne devait pas être si extraordinaire ! Ce n'est pas la première fois que ça t'arrive, et ça ne sera pas la dernière ! rit il . Sinon, mange-t-on ensemble à midi ?


Après avoir répondu négativement à Seamus, je retourne au manoir comme promis.
Lorsque j’annonce à ma mère que je déménagerai dans quelques semaines tout au plus, elle fond en larmes . Me voilà donc lancé dans un long moment de consolation envers celle qui m’a donné la vie. Le repas qui suivit se passa dans un silence le plus complet, et seule l’arrivée d’un hibou vint perturber cette ambiance polaire .

Je détache l’enveloppe de la patte du volatile, et quelle ne fut pas ma surprise de voir un faire-part de mariage avec une horrible photo de Weasmoche et de Millicent Bulstrode entrain de sourire, l’air horriblement heureux.. Et la lecture du texte ci-joint finit de me dégoûter :

Après un départ sur un Eclair de Feu, et sans aucun problème de fabrication, nous pouvons enfin voler à pleine vitesse pour un long mariage sans accrochage! Nous vous donnons rendez-vous lundi prochain à onze heures au Manoir des Bulstrode.

La cérémonie se déroulera sur trois jours, durant les quels vous serez logé dans le château. Prier de donner une réponse rapidement.
Ronald Weasley et Millicent Bulstrode, future Weasley


Je donne le faire-part à ma mère, qui fronce le nez :

- Définitivement aucune classe ! Cette chère Millicent est tombé bien bas pour se marier avec un traite à son sang, fils d’un amoureux des moldus ! s’indigna-t-elle
- Mère, ces discours de nos jours n’ont plus de valeurs, les temps ont changé, je ne cesse de vous le répéter, dis je, lassé. Cependant, je suis assez surpris de ce mariage. J’ai toujours pensé que Weasmoche se marierait avec la Sang de Bourbe Granger
- Que disais tu, mon fils, il y a moins d’ une minute en ce qui concerné certains discours à bannir?
- Vous avez raison, mauvais habitude .En tout cas, ce n’est certainement pas Weasley qui a voulu que nous soyons invité ! Et dire que je vais devoir revoir Pansy… Assurément elle y sera
- Tu ne vas tout de même pas y aller ?
- Eh bien, je crains en être obligé, Mère . Il serait mal venu de refuser l’invitation de Millicent. De plus j’imagine que Weasley, le balafré, Granger et toute la clique s’imaginent que justement, je ne viendrais pas . Je ne vais pas leur faire l’honneur de leur donner raison.
- Pour ma part, je ne souhaite quand même pas y prendre part . Tu expliqueras aux Bulstrodes que je suis navrée, mais que je suis malade, ce qui est la vérité, et je ne veux pas me fatiguer d’avantage .Mais Drago, si tu tiens réellement à me quitter, peut être devrais tu prendre un compagne ? Pansy Parkison est définitivement un bon parti tu sais. Ton père et moi avions toujours imaginé que..
- Je vous arrête là, il est hors de question d’imaginer quoi que se soit entre Pansy et moi.. Mais je vous rassure, je ne tiens pas à finir seul. Sur ce, veuillez m’excuser, je dois leur donner une réponse .


Je me dirige vers le bureau, et de ma plus belle plume, j’envoie ma réponse positive tout en excusant ma mère, à la santé délicate. J’en profite pour savoir si Seamus y sera aussi en lui envoyant une lettre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cecile-47.skyrock.com/
Lana
P'tit Nouveau


Féminin
Nombre de messages : 2
Age : 28
Persos préférés : Drago,Hermione,Harry
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: As I despise you ( Comme je te méprise )   Dim 9 Mar - 6:16

C'est cool j'ai hâte de voir la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheriie-Valey
P'tit Nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 23
Date d'inscription : 06/03/2008

Feuille de personnage
Nom/prénom: Angele Zabini
Age: 17
Caractère et physique:

MessageSujet: Re: As I despise you ( Comme je te méprise )   Lun 28 Avr - 7:48

Laughing Super J'aii Hates De Liire La Suiite Rolling Eyes

Bonne Lecture

13 Le Couple Hermione Drago ( I LOVE YOU )

15 Bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hermy-dray-h-p.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: As I despise you ( Comme je te méprise )   

Revenir en haut Aller en bas
 
As I despise you ( Comme je te méprise )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» les bugnes comme chez le patissier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• ATTRACTION • :: Post-Poudlard-
Sauter vers: